ux aussi sont nés à Trith St Léger...

 

obert Rigaux

 

Né le 7 avril 1911 à Trith St Léger, il fut coureur cycliste professionnel de 1931 à 1938. Il fut, entre autres, 1er à Paris - Sens en 1931.

Source et lien :

 


 

imable (1922-1997)

Né le 10 mai 1922 à Trith St Léger d'un papa lamineur dans les mines, Aimable Pluchart commence tôt à apprendre le saxophone mais rêve d'être footballeur. Suite à un coup de pied dans les dents au football, il se tourne vers l'accordéon en 1929.
Pendant la guerre, la famille s'installe à Paris. Aimable joue sur la butte Montmartre, accorde des pianos, fait recette sur les grands boulevards, au Floréal où il rencontre des musiciens et va être influencé par les jazzmen de l'époque.
En 1942, il part pour le service de travail obligatoire à Berlin. En 1945, il s'engage et part pour l'indochine.

De retour en France en 1950, il rentre chez Vogue, maison de disques qu'il ne quittera pas et où il enregistrera plus de 10 000 titres
Grand mélodiste, il poursuit sa carrière aux côtés d'André Verchuren, Yvette Horner, Edouard Duleu et Marcel Azzola : bals, télés, radios. Il enregistre tous les styles : viennois, musette, moderne, hit parade, classique, bavarois.
Il sera le seul accordéoniste français à faire plusieurs fois le Ed Sullivan Show et à animer le Bal des Bretons aux USA.
Fin octobre 1997, il tire sa révérence après plus de 50 ans de carrière.

Source : http://www.le-papier-a-gaumet.com/stars/aimable.asp

 


 

Daniel eclercq

 

Daniel Leclercq, le "Grand Blond", est né le 4 septembre 1949 à Trith St Léger, dans le quartier du Poirier.

son palmarès

en tant que joueur 

  • champion de France avec l'OM en 1971
  • finaliste avec Lens de la Coupe de France 1975
  • Etoile d'or France Football 1977

en tant qu'entraîneur de Lens :

  • finaliste Coupe de France 1998
  • champion de France 1998
  • vainqueur Coupe de la Ligue 1999

en tant qu'entraîneur de Valenciennes :

  • Champion de France de National 2005

ses clubs

en tant que joueur 

  • Formé à Valenciennes (1961-1970)
  • Marseille (1970/71)
  • Angoulême (1971/72)
  • Marseille (1972-1974)
  • Lens (1974-1983)

en tant qu'entraîneur 

  • Bauvin
  • Valenciennes (1986-1987)
  • Guesnain
  • Billy-Berclau
  • Présent dans le staff du RC Lens (1992-1997)
  • Lens (1997-1999)
  • La Louvière (2001-2001)
  • à Valenciennes (2003-2005) 

en tant que directeur technique

  • Lens (2008-2011)

 

 Source : http://www.sitercl.com/Fichejo/L/leclercd.htm

  
Chacun connaît le stade Bollaert de Lens...

Mais qui donc était Félix Bollaert ?

Félix Bollaert (1855-1936) arrive en 1856 à Lens avec sa famille, à l'âge de un an. Son père devient le président du conseil d'administration de la Société des Mines de Lens.
Après de brillantes études qui le conduisent jusqu'à l'École Polytechnique, il est chargé de la direction du service commercial des Mines de Lens.
Sa conduite exemplaire durant la guerre 14-18 lui permet d'obtenir la rosette d'officier de la Légion d'Honneur et la cravate de Commandeur de l'Empire Britannique.
Il succède à son père à partir de 1922. Tout en gérant les mines de Lens, il favorise la renaissance des sociétés musicales et sportives, et c'est lui qui prend la décision de construire le stade en 1931.

Il est marié à Marthe Le Gavrian, fille du député du Nord de l'époque, et ils créent ensemble plusieurs prix et fondations.
 


 

La légende des maillots Sang et Or

 

maillot du Racing Club de Lens 2003-2004

Les Sang et Or, ce nom vient bien sûr des couleurs rouge et jaune du Racing Club de Lens, mais ce ne fut pas toujours le cas.

les couleurs du début :

1906-1910

les premières couleurs :

  • vert, du nom de la place Verte où les premiers jeunes jouaient au football
  • et noir : le noir du charbon, bien sûr...

1910-1924

C'est tout de noir, style All Blacks, que les Lensois jouent au football.

à partir de 1924

Les couleurs actuelles sont adoptées.
Pourquoi elles ?

Un soir, René Moglia (président du club de 1923-1930) et ses joueurs passent devant l'église Saint-Léger de Lens.
L'un des joueurs fit remarquer que les ruines étaient les dernières traces de l'occupation espagnole (1648).
Le président décida alors de doter le maillot nordiste des couleurs espagnoles.
La tunique "sang et or" fut portée en 1924 pour le premier match joué dans le stade municipal.
Les couleurs de l'arène...

Pour en savoir (beaucoup) plus :
http://www.sitercl.com/HISTPAL0/maillots.htm

 

6 octobre 2011

 

 


 

Joël révost

 

De son vrai nom Jean-Luc Poteau, Joël Prévost, né le 6 février 1950, a grandi à Trith-Saint-Léger, dans le quartier du Poirier lui aussi.
Après avoir été apprenti chez Usinor, il s'installe à Paris en 1970 et signe dès 1972 un contrat avec CBS Records, libérant une série de singles et tournées avec des artistes comme Serge Gainsbourg, Mike Brant, Michèle Torr et Serge Lama.
En 1977, il participe à la sélection française Eurovision avec la chanson "Pour Oublier Barbara".
L'année suivante, sa chanson "Il y aura toujours des violons", ballade traditionnelle, est choisie pour représenter la France au 23e concours Eurovision de la chanson qui se tient à Paris, suite à la victoire de Marie Myriam l'année précédente. La chanson se classe 3e.

Eurovision 1978 "Il y aura toujours des violons"

Joël Prévost reste très actif, ayant joué des résidences à l'Olympia de Paris et fait de nombreuses tournées pendant plusieurs années dans toute l'Afrique.
Il est récemment revenu se produire à Trith-Saint-Léger, au Théâtre des Forges "René Carpentier", dans son quartier du Poirier à Trith-Saint-Léger.

A Trith-Saint-Léger, le 26 septembre 2010

 

 

Ajoutons Jean-Pierre Papin, né à Boulogne sur Mer, grandi à Jeumont (Nord), près de Maubeuge, qui a intégré le club de Trith-Saint-Léger en 1978, jusqu'en 1981.

 

 

   

 

http://www.stleger.info