alid

(1933-1987)

 

Voici 2 articles de presse de l'année 2017 :

 

Trith-Saint-Léger : Mehdy et Christophe,
fleuristes officiels de la tombe de Dalida

L'Observateur du Valenciennois du 12 mai 2017 - par Mylène Brieux

 

C’est dans la petite rue Emile Zola que se trouvent deux fleuristes pas comme les autres. Mehdy Démont et Christophe Milsonneau tiennent le magasin Lys et des lys depuis plus de dix ans. Sur leur vitrine trône une photo gigantesque de Dalida, ainsi qu’une mention, « Fleuriste officiel de Dalida ». C’est une histoire digne d’un film que les jeunes Trithois racontent, des étoiles plein les yeux. Surtout pour Mehdy.

 

« J’en suis tombé amoureux »

Il se souvient, petit, avoir vu Dalida pour la première fois à la télévision : « J’en suis tombé amoureux », confie-t-il. Sa voix, sa façon d’être… Elle devient son artiste de prédilection, et « une journée ne se passe pas sans que je pense à elle ». Un fan, un admirateur, et non un fanatique, qui regrette que l’artiste soit décédée il y a trente ans. Car à 35 ans, il n’a jamais eu l’occasion de la voir en concert.

C’est un peu sur le tard qu’il entre avec Christophe au fan club officiel de la chanteuse, présidé par Thierry Savona. Ce dernier apprend qu’ils sont fleuristes. Et demande, à Orlando, frère de la chanteuse, si le fleuriste parisien officiel de la sépulture de Dalida pouvait être remplacé par des fans. Deux ans plus tard, il accepte. « On a reçu un sms de Thierry nous disant qu’on nous laissait une chance », s’émerveille toujours autant Mehdy, une pointe de fierté dans la voix. Les deux jeunes hommes n’en reviennent pas.

 

Christophe et Mehdy entourent Thierry Savona, président du fan-club
de Dalida, devant le monument funéraire dédié à la star
au cimetière de Montmartre -
photo La Voix du Nord

 

un cœur d’1,10 m

C’est une lourde tâche qui les attend. Trois fois par an, ils auront la mission de réaliser une composition : pour l’anniversaire de la chanteuse (17 janvier), la Toussaint, et la date de son décès (3 mai). « Plus les années passent, plus on prend confiance », explique Christophe, se souvenant d’une première fois angoissante. Et oui, fleurir la tombe de Dalida est très cadré : « On soumet plusieurs croquis à Orlando, qui choisit les fleurs, les couleurs… » « Dalida n’était pas difficile, elle gardait toujours les fleurs que lui offraient ses fans, même si elle préférait le blanc et le vert », rajoute Mehdy.

Cette année était un peu particulière, puisqu’elle symbolise les trente ans du décès de la chanteuse. Pour cette occasion, plusieurs heures ont été nécessaires pour réaliser un coeur d’1m10 de roses, qu’il a fallu transporter jusqu’à sa sépulture, au sommet du cimetière de Montmartre, le 29 avril dernier, où près de 200 fans et artistes s’étaient attroupés. « Les étrangers nous demandent où nous sommes exactement dans Paris, mais nous, on leur dit qu’on vient du Nord ! », rigole Christophe.

 

 

Désormais, Orlando a confiance en nos fleuristes trithois, et à leur savoir-faire. Cette opportunité, car ils savent que cela ne peut durer qu’un temps, ne leur en a pas offert d’autres : « mais nous travaillons avec des stars locales, comme la mairie de Trith ou la Porte du Hainaut », sourit Christophe. Même si des fans de Dalida, ou de simples curieux, passent souvent les portes du magasin.

Mehdy est comblé. Quant à Christophe, lui, rêverait de devenir le fleuriste officiel… de Mylène Farmer ! « Je lui offre un bouquet à chaque concert », précise-t-il, en espérant que l’interprète de Pourvu qu’elle soit douce n’y soit pas insensible et qui sait, un jour, fasse appel à Mehdy et Christophe, fleuristes officiels de stars !

 


 

 

Le soleil de fleurs pour Dalida, 30 ans après sa mort,
a été réalisé dans le Valenciennois

La Voix Du Nord du 2 novembre 2017

 

Christophe Milsonneau et Mehdy Démont sont les fleuristes officiels du fan-club de Dalida depuis quelques années. Ces Trithois talentueux ont travaillé tard dans la nuit de mardi à mercredi afin de réaliser une superbe création, toute étincelante de fleurs.

 

Christophe et Mehdy à Trith-Saint-Léger, avant le départ pour Paris

 

Ce soleil floral a été déposé mercredi matin, pour la Toussaint, sur la tombe de la chanteuse star au cimetière Montmartre, à Paris. En mai dernier déjà, les Trithois avaient créé un cœur géant pour le 30e anniversaire de sa mort, comme ils l’avaient fait en 2015 déjà.

 

une commande d’Orlando

Là, c’est carrément Orlando, frère de la chanteuse et dépositaire de sa mémoire, ainsi que Thierry Savona, président du fan-club, qui avaient contacté nos fleuristes afin de réaliser cette création. « Orlando a voulu, pour ce jour de Toussaint et pour la trentième année de la disparition de sa sœur, un soleil, thème de l’une des chansons interprétées par la star », précisent les créateurs.

Rappelons que Dalida, de son vrai nom Yolanda Gigliotti, était née au Caire le 17 janvier 1933. La Méditerranéenne qu’elle était ne pouvait qu’avoir le culte de l’astre solaire. Le titre Soleil soleil est l’une des deux mille chansons de son répertoire : « Soleil, ne m’oublie pas » y chantait-elle. Son vœu est respecté, grâce à deux Trithois.

 

la parution papier dans La Voix du Nord ici

 

la page FB de Lys et des lys : https://www.facebook.com/Lys-et-des-lys-137961309552796

 

  

 

http://www.stleger.info