carte ayant voyagé en 1932

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

la route de Noyon à Compiègne, plus souvent appelée à l'époque Grande Rue
avec toujours le Chalet Gabriel, imposante construction sur la droite

 

 

 

 

 

 

la Place du Quennezil - le cachet de la poste indique 1908

 

 

la carte de visite de CARON-COLLAS

 

 

la Place

 

 

 

 

Cette maison fait l'angle entre la rue de Compiègne - autrefois Grande Rue - et la rue du Quennezil qui longe la place du même nom, à la lisière sud du village, avec la forêt de Laigue. C'était encore une épicerie quand j'étais gamin dans les année 1970.
La maison à gauche, dont on voit le pignon, a disparu car elle menaçait ruine. Il reste aujourd'hui un petit terrain vague.

Guy Friadt - juin 2016

 

  

la Place du Quennezil

 

 

place de la République - carte ayant voyagé en 1931

légende surprenante, car cette place est surtout connue sous le nom de place du Quennezil
A noter à droite la "toiture" toujours démolie de la maison, et à gauche la lisière de la forêt de Laigue

 

 

 

 

la compagnie d'archers de St Léger aux Bois - 1930 ou 1931

La photo a été prise par un photographe de Ribécourt, devant le restaurant Raullet, place du Quennezil.
Le jeu d'arc était situé un peu plus à l'Ouest, rue du Tour de Ville, dans une parcelle en lisière de la forêt de Laigue.
Il a probablement disparu durant la seconde guerre mondiale.

Guy Friadt - février 2018

pour voir un agrandissement et lire tous les noms

 

 

place des Tilleuls

légende à nouveau surprenante : cette place est surtout connue sous le nom de place du Quennezil

 

 

 

 

Hôtel des Tilleuls

 

 

 

 

 

 

Hôtel des Tilleuls - le cachet de la poste indique 1953

 

 

 

la place du Quennezil

Le mot Quennezil signifie en patois le chant des oiseaux, de "quenne" chant et "zil" oiseaux.
La place en lisière de la forêt de Laigue s'appelle donc la place du chant des oiseaux. N'est-ce pas joli ?

 

 

 

 

 

 

à droite, la grande bâtisse a été la fabrique de balles à jouer BERNARD

  

 

Villa du Gué

 

Cette maison remarquable dans St Léger se situe sur le bord de la Grande Rue, dans le fond du val où est blotti le village.
Un ru, aux rives maçonnées dans la traversée de cette propriété, va se jeter quelques km plus loin dans l'Oise, sur le territoire de la commune. C'était ici autrefois sans doute le lieu d'un gué.

 

  

 

 

Rue du Château

légende à nouveau très surprenante car point de château connu à St Léger aux Bois !
cette rue est la rue du Moulin (à eau), elle mène de la Grande Rue au carrefour des Croisettes

 

 

 

 

le Hameau de Flandre - carte ayant voyagé en 1910

 

 

 

  

les Croisettes
 

Autre villa remarquable qui a pris le nom d'un lieu-dit : le carrefour des Croisettes, à la lisière est de la forêt.
La propriété, traversée par le ru, dispose d'une retenue d'eau, vestige de l'ancien moulin à eau de la commune, encore présent au 18e siècle. C'est aujourd'hui un grand élevage de faisans, d'où le nom de "faisanderie".

 

 

villa "les Croizettes"

 Au premier plan, l'étang alimenté par le ru de Saint Léger aux Bois, réserve d'eau qui a servi autrefois au fonctionnement des deux moulins à eau du village, dont l'un était installé sur la propriété de l'actuelle villa "les Croisettes". Le nom de la "rue du Moulin" venant du centre du village, et celui du "chemin du Moulin" qui pénètre dans la forêt en gardent encore le souvenir.

 

 

 

 

 

 

 

Les Croisettes ne doivent peut-être pas leur nom aux chemins nombreux qui naissent au bout de la rue du Moulin, et qui sont autant de raccourcis à travers la forêt pour se rendre à Ollencourt, Tracy-le-Mont, voire Saint Crépin aux Bois plus éloigné.
En effet, comme nous le rappelle Jean-Louis BEAUCARNOT dans son livre "Qui étaient nos ancêtres ?" :

"La croix, qui apparaît dès la plus haute Antiquité, est un des symboles les plus anciens et les plus universels. À la base de tous les signes utilisés pour l'orientation, elle a évidemment été enrichie par la tradition chrétienne, représentée presque toujours avec une traverse, parfois deux, dans la croix dite "de Lorraine".

Notre paysage est émaillé de croix. On en trouve surtout à chaque carrefour, que l'on attribue souvent à une "mission" évangélique du XIXe siècle, mais qui sont en général beaucoup plus anciennes.

La croix, qui est à l'origine de tant de noms de lieux, sur Saint Léger par exemple : La Croix Rouge, Les Croisettes - comme celle de Cannes un peu plus au sud -, et aussi de bien des noms de familles (LA CROIX, LA CROIX, et ailleurs Delacroix, Delcroix ...), avait autrefois des fonctions particulières. Si l'on en trouve tant, depuis les époques les plus reculées, c'est qu'elle était traditionnellement employée pour matérialiser les limites entre les grands territoires, abbayes, seigneuries...

Placées au long des chemins et à leur carrefour, ces croix étaient autant de repères analogues à nos panneaux signalétiques ou au fléchage de nos sentiers de grandes randonnées. Elles invitaient par ailleurs le marcheur ou le voyageur à se signer et à invoquer la protection divine en des temps où les routes étaient peu sûres. De même que les églises étaient des lieux d'asile et qu'un criminel qui s'y était réfugié ne pouvait se voir condamné à mort, la croix assurait au serf qui avait "déguerpi", s'il était rattrapé devant elle, d'échapper aux peines corporelles qui pouvaient lui être infligées.

Enfin, la croix servait à éloigner les mauvais esprits près des puits, des sources et des fontaines, et beaucoup de gens décidaient d'en élever une, à leurs frais, devant leur maison, à titre d'action de grâce pour un vœu exaucé ou à l'occasion d'un événement familial."

 

 

 

Alors à Saint-Léger, les Croisettes ? Pourquoi pas le souvenir d'une ou de plusieurs petites croix pour guider les paysans à travers la forêt jusqu'au moulin, tout en les préservant des terreurs et des mystères de la forêt, à une époque où l'inconnu commençait dans l'ombre des grands arbres ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

la guerre 14/18
à St Léger
 
la forêt et
la chasse à courre
 
la mairie, l'église,
les écoles
la fabrique
de balles à jouer
 

 

 

 

http://www.stleger.info