Le texte qui accompagne certaines photos est tiré de l'article de La Voix du Nord "Le Petit Dieu vous guette dans les rues de Sus-Saint-Léger" publié le 21 août 2015. 

 

Cette semaine, nous nous arrêtons à Sus-Saint-Léger, à la frontière de la Somme. Une commune de 350 habitants fortement marquée par le passage de saint Léger. Bonne balade !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Sus St Léger - la mairie et l'école

 

 

 

2013 - un plus grand vélux apparaît en toiture

C’est le point de départ du sentier du Petit Dieu (lire ci-dessous), et aussi celui de notre balade : la mairie - école, autrefois divisée entre les classes filles et garçons.
Le bâtiment en pierre, construit à partir de 1858, en impose. Et il se trouve au cœur du village, près de la place où toutes les fêtes ont lieu. Trois classes de primaire et de maternelle y sont encore installées.

 

 

 

 

 

 

 

cliché de Laurent Bouvier

 

 

 

  Sus St Léger et ses allées de charmes têtards

 

 

 

 

 

 

 

L’église, dont la partie la plus ancienne date du XVIe siècle, fait la fierté du maire Marc Dufour et des villageois : le plafond, le carrelage, les bancs en bois... Tout a été rénové ces derniers mois grâce au chantier d’insertion des Deux Sources et à une quinzaine de bénévoles venus bricoler sur leur temps libre. On s’en doute : l’église est dédiée à saint Léger, comme dans plusieurs villages des Deux Sources (Saulty, Barly, Grand-Rullecourt). Juste à côté, vous découvrirez son presbytère.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

cliché de Jean-Paul Laby

 

 

 

 

 

 

pour lire les noms

 

 

 

 

 

 

 

 

 

l'arbre "le Petit Dieu"

Après une balade dans les belles allées de charmes du village, vous tomberez sur l’arbre Le Petit Dieu, à la sortie de la commune. On dit qu’il a été frappé par la foudre il y a bien longtemps. Et qu’il a, depuis, poussé de plus belle... Une statuette de l’enfant Jésus a été placée sur son tronc, d’où son nom.

 

 

 

On peut lire sur une pancarte : « On a toujours le choix ». Comprendre : que vous preniez le chemin de gauche ou de droite, vous arriverez à la même destination, la chapelle Saint-Léger (lire plus bas). « On ne sait pas lequel des deux le saint a emprunté », précise Marc Dufour. Le mystère reste entier.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

la chapelle Saint-Léger - cliché de Jean-Paul Laby

Elle est bien cachée, dans la forêt de Lucheux. Vous pouvez vous y rendre à pied, depuis l’arbre Le Petit Dieu, ou plus simplement en voiture. C’est là que saint Léger aurait été décapité en 678, après d’atroces souffrances. Il aurait ensuite été jeté dans le puits.

La Chapelle de Saint Léger

Je suis une chapelle au fond d'un petit bois
Une chapelle où j'ai prié souventes fois
Il faut, pour la trouver dans son nid de verdure
Descendre un long chemin caché sous la ramure

Persécuté, martyrisé, c'est en ce lieu
Que l'évêque d'Autun, patron de mon village
Dont l'ennemi cruel avait crevé les yeux
Fut jeté dans un puits, après un long voyage
C'était il y a plus de mille trois cents ans
Le 2 octobre de l'an 678
Mais la foi, triomphant depuis la nuit des temps
Fit élever des sanctuaires
Des lieux de culte et de prières

Saint Léger a laissé son nom depuis toujours
A des églises, des villages et des bourgs
Mais c'est près de Lucheux, de Sus et d'Humbercourt
Aux confins de l'Artois de la Picardie
Qu'il a donné sa vie

Texte écrit par un monsieur originaire de Sus Saint Léger

 

 

 

cliché de Jean-Paul Laby

Une fresque, située à l’intérieur de la chapelle, illustre cette histoire. Une procession est organisée chaque année par Les Amis de Saint-Léger, une association basée à Lucheux.

 

 

 

Un petit bout de fromage ?

Eh oui... Un fromage au lait de vache est fabriqué à Sus-Saint-Léger. Et il porte le nom... de "P’tit Dieu", en référence à l’arbre situé à la frontière de la Somme.
Derrière la fabrication artisanale se cache Christine Dufour. Sa production représente 22 000 litres de lait chaque année, à raison de 150 à 200 fromages par semaine. Ses produits (dont des tartes au fromage) sont vendus essentiellement dans les rayons de terroir, comme à Gamm Vert.

le sentier du Petit Dieu ici

 

Certaines de ces photos ont été prises fin mai 2013 par Henri Miler, de St Lager Bressac en Ardèche, qui sillonne en moto ou en camping-car les routes de France, Suisse et Belgique menant vers les 73 communes "St Léger". Merci, Henri !
pour feuilleter l'album d'Henri

    

 

l'église - le calvaire - les écoles - l'étude
les commerces - les rues et les gens
une curiosité : la fête au village

 

erci de fermer l'agrandissement sinon.

 

 

  

 

 

http://www.stleger.info