a minette aime se réchauffer

sur la tombe de sa aîtresse

 

Il s'agit d'un article du Courrier Picard publié le 24/07/2014 :

"Depuis que sa maîtresse est décédée, en décembre 2008, Bibiche, une petite chatte de gouttière, a pris l'habitude d'aller sur sa tombe, dans le cimetière de Domléger-Longvillers, dès que les beaux jours arrivent.
Pour Colette Lefèvre, une habitante de Domléger-Longvillers, l'étonnement est toujours de mise, alors que le manège dure depuis des années. Après le décès de sa belle-mère, le 31 décembre 2008, à l'âge de 99 ans, c'est elle qui prend soin de sa petite chatte Bibiche.

 

 

Mais Colette Lefèvre a remarqué une étrange attitude chez cette dernière. "Bien sûr pas en hiver, car il fait froid ou il pleut, mais dès que les beaux jours arrivent, la Bibiche, comme je l'appelle, passe des heures sur la tombe de son ancienne maîtresse", lance-t-elle.

 

une seule tombe visée

Et de poursuivre : "Je le sais parce que je l'ai remarquée plusieurs fois. Elle y va le matin de bonne heure, lorsque le soleil vient de se lever, aux alentours de 8 heures. Mais aussi l'après midi, où elle y passe beaucoup de temps et fait la sieste. Moi, je viens tous les deux jours, pour faire fleurir et entretenir les tombes."

De quoi estomaquer cette personne âgée, qui en a vu d'autres, mais pas de cas comme celui-là. Elle souligne : " J'ai déjà entendu des histoires incroyables à propos de chiens, mais jamais pour les chats. On pourrait même dire que cette bête a une conscience."

 

 

 

L'étonnement de Colette Lefèvre va grandissant, lorsqu'elle affirme et soutient : "Il y a plusieurs tombes dans le cimetière, mais Bibiche ne va que sur celle de sa maîtresse. Celle de ma famille, où est enterré mon mari et dans laquelle je vais aussi finir, est située juste à côté. Mais celle-ci ne l'intéresse pas. Elle ne fait qu'y passer dessus et va ensuite sur l'autre."

La tombe en marbre noir sur laquelle la petite chatte a jeté son dévolu fait partie de la trentaine de tombes que compte le cimetière campagnard de Domléger-Longvillers. Il est accolé, comme il était de coutume, à la petite église.

La maison de Colette Lefèvre est située à quelques dizaines de mètres de là. La petite chatte blanche tachetée de noir et de marron est donc voisine du cimetière et il lui est très facile de vaquer à son occupation favorite, comme une sorte de pèlerinage.

 

 

à côté de la plaque

"Mais là encore elle a ses petites habitudes, comme un rituel. Elle entre dans le cimetière par la grille à côté de l'église et en sort par un coin de la haie, qui l'entoure", ajoute Colette Lefèvre qui, loin d'en perdre son latin, s'autorise même une petite plaisanterie : "Si au moins elle faisait ça uniquement au milieu du mois d'août..."

Ainsi donc, Bibiche a pris ses marques dans sa nouvelle demeure et a investi plusieurs endroits pour se reposer à l'intérieur et à l'extérieur de la maison : rebord de fenêtre, muret, tablette de cheminée, fauteuil moelleux...

Mais son activité favorite, lorsqu'arrivent les beaux jours, est de promener ses pattes de velours sur le marbre chaud de la tombe de son ancienne maîtresse. Et lui rendre hommage ? Mais, pour se protéger des rayons du soleil, elle se met à l'ombre des plaques d'ornement.

 

 

 

 

http://www.stleger.info