Cette revue est lisible ici http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb32848956w/date.
Vous verrez ci-dessous beaucoup de noms de rapatriés sur Saint Léger des Vignes. 
Tous sont indiqués appartenir au 69e Régiment d'Infanterie ou au 269e, qui est le régiment de réserve du 69e.
Tous sont indiqués, avec leurs camps de prisonniers d'origine, dans des "listes du personnel sanitaire rapatrié".

 

Voici leurs 23 noms, par ordre alphabétique, suivi du nom du camp de prisonniers d'où ils sont rapatriés, avec le numéro, la date et la page de la revue "La recherche des disparus".
En rouge les 7 dont nous n'avons - hélas - pas trouvé pour l'heure de renseignement supplémentaire :

 

 

BEROARD Albert

Stuttgart

N° 66

1er mai1917

page 6

BLUM Lucien

Limburg

N° 65

1er mai1917

page 6

BONY Auguste

Wittemberg

N° 70

1er septembre 1917

page 8

BOUCHERE Hilaire

Gustrow

N° 62

janvier-février 1917

page 5

BOYE Louis

Wittemberg

N° 70

1er septembre 1917

page 8

CASTELLO Emile

Wittemberg

N° 70

1er septembre 1917

page 8

CORDIER Henry

Wittemberg

N° 70

1er septembre 1917

page 8

DEVILLARD Henri

Heidelberg

N° 70

1er septembre 1917

page 6

DUTILLET Albert

Mannheim

N° 70

1er septembre 1917

page 7

ECHE Elie

Wittemberg

N° 70

1er septembre 1917

page 8

ERARD Jean

Wittemberg

N° 70

1er septembre 1917

page 8

HERBINET Ernest

Wittemberg

N° 70

1er septembre 1917

page 8

HUOT Gaston

Wittemberg

N° 70

1er septembre 1917

page 9

JACQUEMIN Lucien

Wittemberg

N° 70

1er septembre 1917

page 8

JIOCHEM Joseph

Wittemberg

N° 70

1er septembre 1917

page 8

LECOY Gustave

Darmstadt

N° 59

17 décembre 1916

page 8

LEGER Marie

Wittemberg

N° 70

1er septembre 1917

page 8

LEMBOURG Maurice

Mannheim

N° 70

1er septembre 1917

page 7

LHUILLIER Albert

Wittemberg

N° 70

1er septembre 1917

page 8

LOUBINOU Georges

Wittemberg

N° 70

1er septembre 1917

page 8

MALAISE Marcel

Wittemberg

N° 66

1er mai1917

page 7

RAYMOND Charles

Gustrow

N° 62

janvier-février 1917

page 5

SCHERIER René

Konigsbruck

N° 62

janvier-février 1917

page 7

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mannheim

 

 

 


 

 

 

 

 

Il s'agit en fait exclusivement de brancardiers et d'infirmiers : les Conventions de Genève de 1906 imposent "l'échange" des "personnels sanitaires" entre belligérants, d'où l'organisation de ces rapatriements massifs.
Ces soldats ne sont pas forcément malades ou blessés mais font partie du personnel sanitaire et, à ce titre, sont de retour en France !
Parmi eux, beaucoup retourneront au front.
Ce ne sont pas forcément des gens de la région qui se retrouvent à Saint Léger les Vignes. Ils viennent de partout.
Comme ils sont tous affectés au 69e régiment d'infanterie, c'est là que le dépôt du régiment est "réfugié" dès le début des hostilités.

 

 

69° Régiment d'Infanterie (dépôts à Toul et à Nancy) : transférés en 1914 à Saint-Léger-des-Vignes (Nièvre)
lu sur http://pages14-18.mesdiscussions.net/pages1418/forum-pages-histoire/depots-deplaces-regiments-sujet_3638_1.htm

 

"Le 18 mars 1915, le 69e R.I. est replié à La Machine, Saint-Léger-des-Vignes et Sougy.
Le plus souvent, il n'y a au dépôt qu'une ou deux compagnies de chaque régiment, les compagnies de jeunes recrues en formation et celles des convalescents en attente d'une nouvelle montée au front. Après deux ou trois mois d'entraînement, d'instruction et de repos relatif, ces soldats sont prêts à rejoindre par le chemin de fer des compagnies combattantes, régulièrement reformées après les engagements les plus meurtriers."

précisions de M. Pierre Volut - octobre 2014

 

 

La publication de leurs noms dans cette revue pouvait ainsi permettre à leurs familles de les retrouver.

 


 

Voici les fiches de certains d'entre eux, trouvées sur ce site du Comité international de la Croix-Rouge http://grandeguerre.icrc.org/fr

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LES BLEUETS DECIZOIS

mensuel rétrospectif du canton de Decize pendant la Grande Guerre


Les Bleuets Decizois : un mensuel qui va retracer la Grande Guerre de 2014 à 2019
Avec un siècle de recul, nous pourrons revivre les années 1914 à 1919, suivre les soldats issus du canton de Decize (ou venus s'y installer par la suite), les civils restés dans le Sud-Nivernais, les réfugiés, les blessés, les prisonniers...

Les Bleuets Decizois, un mensuel qui se présente sous différentes formes :

A terme, en juillet 2019, un CD-ROM. 

Pierre Volut - juillet 2014

 

 

 

 

 

 

http://www.stleger.info