la ransition nergétique est en marche

 

 

Il s'agit d'un article de publié le 30 novembre 2015 :

"Située à l'Est du département de l'Allier, la commune de Saint-Léger-sur-Vouzance franchit le cap de la transition énergétique et accueille un parc photovoltaïque d'une vingtaine d'hectares.

Parti d'une idée simple, ce projet privé tente de briser les idées reçues en matière d'énergie dite verte. Projet de grande envergure, le dossier a été mené de front par François Guinet, le propriétaire d'une grande partie du terrain, en concertation avec la municipalité, la communauté de commune du Donjon Val Libre et l'appui de la société allemande GrennEnergie3000 qui conçoit et gérera à l'avenir le parc. "Il a fallu attendre cinq ans pour, enfin, le voir sortir de terre" explique François Guinet, l'initiateur du projet.

une visite du chantier avec les représentants de la société allemande
et les époux Guinet, propriétaires des lieux

Actuellement en cours de montage, les lignes de berceaux sortent une à une de terre. Au mois de février, les panneaux solaires seront fixés pour un démarrage prévu au printemps 2016. Hautement spécialisés, 3 techniciens de la société supervisent en permanence le chantier. Basée à Leipzig, cette entreprise gère à l'heure actuelle 7 parcs éoliens et 16 parcs photovoltaïques à travers l'Europe.

"Celui des Bâtrons à Saint-Léger-sur-Vouzance sera le plus important pour notre société en matière de puissance espérée" explique Steffen Schwertferger, l'un des techniciens. Actuellement, une quarantaine d'ouvriers extérieurs s'activent sur le chantier ainsi que 2 entreprises locales qui réalisent le terrassement et la pose des clôtures qui protégeront l'installation. En attendant la mise en route définitive, la société allemande étudie d'autres sites de la région dont les noms restent encore discrets mais qui pourrait très vite se concrétiser."

 

Ce nouveau parc photovoltaique, d’une puissance de 10 MW, est situé sur un terrain agricole d’une surface de 17,5 ha, adapté à l’élevage ovin. L’installation des panneaux a été prévue à une hauteur minimale de 0,8 m afin de permettre la libre circulation des animaux. L’installation photovoltaïque permet ainsi une hausse de la rentabilité du terrain grâce à la synergie entre la production d’énergie électrique et l’activité agricole initiale. Environ 7 150 ménages sont approvisionnés en énergie verte grâce à ce parc.

mars 2016 - vidéo de 1min30

 

 

 

 

 

http://www.stleger.info