AINT EGER SOUS EUVRAY (71) 

 

RESENTATION

Région de Bourgogne
Département de Saône et Loire
Arrondissement d'Autun
St Léger sous Beuvray est chef-lieu de canton
Communauté de communes Beuvray-Val d'Arroux

 

Saint Léger sous Beuvray est situé à 20 km d'Autun, 35 du Creusot, 70 de Châlon sur Saône et 300 de Paris environ.


Le village est situé au pied du mont Beuvray (versant est), emplacement de l'oppidum gaulois de Bibracte, capitale des Eduens.
La stèle sculptée de Corlon et les vestiges de l'oppidum de Bibracte attestent de l'ancienneté de l'occupation humaine. Le site de Bibracte-Mont Beuvray vient d'être labellisé en 2008 "Grand Site de France" après l'Aven d'Orgnac, la Sainte Victoire, le Pont du Gard et la Pointe du Raz.

Pour une localisation plus précise, cliquez ici :
 


 

La commune en 1999 avait une population de 531 habitants. De nombreux hameaux.
Elle en comptait près de 1900 en 1891, 1300 en 1921, 1000 en 1946 et 750 encore en 1968.
Les habitants s'appellent les Léodégariens.
Il existe de nombreuses résidences secondaires.
 


vue générale de St Léger sous Beuvray

 

La commune possède 3 497 ha :

  • superficie boisée très importante : forêts de feuillus, remplacés souvent par des résineux
  • une rivière : le Méchet, affluent de l'Arroux, sous-affluent de la Loire
  • un étang de 22 ha : l'étang de Poisson

l'étang de Poisson - ©François Pillien

Situé au pied de la montagne du Point du Jour, dans un cadre très agréable, cet étang privé a été élu comme site de nidification par une colonie de hérons cendrés.
Cet échassier, totalement protégé, niche en colonie (la héronnière) à la cime des chênes, des peupliers et des résineux.
Oiseaux migrateurs, des individus du nord de l'Europe viennent hiverner dans le Morvan.
Comme son nom l'indique, l'étang de Poisson est réputé pour ses eaux poissonneuses (brochets, gardons) qui font le bonheur des hérons, au grand dam des pêcheurs !

Pour découvrir St Léger sous Beuvray vu d'avion,

 

 
une jolie maison du bourg - ©François Pillien

 

L'altitude varie de 600 m (le bourg) à 821 m (le Mont Beuvray).
Les animaux typiques sont les sangliers, les chevreuils, les hérons et les grèbes.

L'activité de la commune se répartit entre l'industrie (mécanique), l'artisanat et le commerce, les services (un médecin, un pharmacien, un bureau de poste) et l'agriculture (élevage de bovins charolais, peu de cultures hormis les céréales et le maïs pour l'ensilage).

 

 

 

 

 
 


l'école - ©François Pillien

 


la poste - ©François Pillien

 

 

On trouve mention du nom complet de la paroisse, Sancti Leodegarii sub Biffracto, en 1257. Biffractum est devenu Buvrait, puis Beuvray.
Chef-lieu de la châtellenie de Glenne sous l'Ancien Régime, St Léger sous Beuvray prit le nom de
Beuvray-Mont ou Beuvremont sous la Révolution. 

Pour découvrir la carte de Cassini,

 

   

 


la place du village

 


la fontaine, érigée en 1896 grâce à la souscription des habitants du village

 

SSOCIATIONS

  • Association Sportive du Beuvray (football, équitation au poney-club du Croux situé sur la commune et natation à la piscine d'Autun)
  • Association Morvandelle du Croux
  • Association de la Maison du Beuvray
  • Ecole de musique
  • Comité des Fêtes
  • Club des Aînés Ruraux
  • Amicale des sapeurs-pompiers
  • Syndicat des producteurs de marrons
  • FNACA
  • Souvenir français
 

le monument aux morts - © François Pillien
pour lire les 99 noms

stèle commémorative René Develay
sergent-chef, FFI, maquis LOUIS, WO

  

 

OURISME

  • Non loin du village se trouve le mont Beuvray qui culmine à 821 m d'altitude. Au sommet se trouvait l'oppidum gaulois de Bibracte, capitale des Eduens (150 /120 avant JC - 58 avant JC).
    A l'abri des fortifications, des rues et des places constituaient une vraie ville. Prospère, l'oppidum tirait profit de ses marchés où s'échangeaient des produits de l'Europe entière, et des productions de ses ateliers d'artisans. Vercingétorix fut ici élu chef de toutes les Gaules et Jules César y écrivit le premier texte sur la guerre des Gaules après la bataille d'Alésia.
    Conquise par les romains, Bibracte fut abandonnée au profit d'Augustodunum (Autun). Les vestiges ont dormi ainsi plus de 19 siècles sous quelques centimètres de terre. Chantier de fouilles donc, et très grand musée archéologique ; promenade à pied, sous couvert forestier.
    Il est possible de faire le tour des remparts de la ville gauloise (5,5 km).

 


le Mont Beuvray

 


la chapelle Saint Martin, du milieu du XIXe siècle, au sommet du Beuvray,
à l'emplacement des lieux de cultes gaulois, gallo-romains et chrétiens
 

 

 

 


le Petit Journal - 24 août 1875 - il ne s'agit sûrement pas de la pièce ci-dessus !

  • Création d'une base archéologique à Glux-en-Glenne, commune voisine
  • Autun, fleuron de la Bourgogne : vestiges du Ier siècle (théâtre antique le plus vaste de Gaule, temple de Janus...), remparts, cathédrale, festival de Musique en Morvan chaque été, et grand spectacle historique "Il était une fois Augustodunum"
  • Foire aux marrons le dernier week-end d'octobre, célèbre dans toute la région
     

Certains châtaigniers sont sauvages, mais d’autres sont plantés pour la culture de marrons. Si le châtaignier ne supporte pas le calcaire, il apprécie des sols relativement pauvres et acides, alors le granit du Morvan lui convient à merveille. Il recherche la lumière bien qu’il s’accommode d’un léger ombrage. Sa présence est notée jusqu’à environ 650 m.
Durant le dernier week-end d’octobre, la Foire aux marrons accueille des milliers d’acheteurs attirés par les marrons frais. Ils peuvent être dégustés en soupe, purée, grillés ou accompagnant les viandes. Leur conservation en bocaux ou conserves reste familiale. Aujourd’hui étalés sur des claies, ils étaient par le passé recouverts de sable sec dans une pièce aérée permettant une conservation jusqu’à fin janvier.

 
les marrons du Beuvray 

Pour en savoir plus

 

aint Léger sous Beuvray est un village morvandiau typique, avec ses maisons basses groupées autour d'une place triangulaire.

Au bourg, l'église néo-romane centrale date du XIXe.
A voir aussi : la chapelle du Foing, et la chapelle Saint Martin, reconstruite au XIXe siècle au sommet du Beuvray, sur l'emplacement d'anciens lieux de culte qui s'y sont succédés depuis l'Antiquité.
Les châteaux sont nombreux sur la commune : Montaugé, le Foing, Lavault, Chazotte... 

 

 

l'église de style néo-roman de St Léger sous Beuvray (XIXe siècle)
belle construction en forme de croix latine - d'autres vues de l'église ici

 

"L'église est dédiée à saint Léger, évêque d'Autun (659-678), mort martyr près d'Arras en 678. La première construction d'une église dédiée à saint Léger date sans doute de l'époque proche du martyre de son saint patron. Compte tenu de la proximité de l'antique Bibracte et d'Autun, on peut penser qu'un village existait déjà en ce lieu. Il prit alors le nom du saint patron de l'église.
Une église dédiée à saint Léger existait au Xe siècle. La paroisse de Saint Léger sous Beuvray (Sanctus Leodegarius sub Biffractum) est mentionnée dans un fragment d'un pouillé du XIe siècle de l'ancien diocèse d'Autun.
L'église actuelle date de 1858. Elle est construite sur l'emplacement des constructions antérieures. A l'intérieur, une statue de saint Léger, en bois, du XVIIe, à laquelle il manque les mains."

Père Alexandre, St Léger sous Beuvray - 1995

 


©François Pillien

l'intérieur de l'église : la nef et l'autel avec sa curieuse croix néogothique

 

 

à l'intérieur de l'église encore, la statue de St Hubert et son cerf

Pourquoi (diable) St Hubert ici ?

Pour lire l'historique de St Léger sous Beuvray
et voir des vidéos sur Bibracte

Pour découvrir le patrimoine de la commune

 

A la mairie se trouve aujourd'hui une salle dédiée à Bibracte avec des monnaies, de l'artisanat, des collections de meules et d'amphores.

 


la mairie de St Léger sous Beuvray - ©François Pillien

Lieu de passage du GR 131 dans le Parc Régional du Morvan, on peut y visiter une fabrique de sabots et les vestiges de l'oppidum.

 

 

Quand St Léger sous Beuvray, le 15 août, résonne du folklore morvandiau,
c'est la Fête de l'Accordéon et des instruments traditionnels.
© http://www.larenaudiere.com/images/Lemorvan/lemorvan.htm

 

 
St Léger sous Beuvray dans la presse  
2000-2004

2005 - 2013

1848 - tragique histoire d'amour

1894 - la triste histoire d'Aristide

1928 - la triste histoire de Lucie Martin

anecdotes et légendes ??

4 autres vues récentes du village

 

EMENTO

  • Mairie : 03 85 82 53 00 - saint-leger-sous-beuvray@wanadoo.fr
  • Correspondante de l'association des St Léger de France et d'Ailleurs :
    Marie Ducreux - 03 85 82 54 57 - 09 77 59 84 80
    franck.ducreux@wanadoo.fr
  • Hôtel du Morvan : 03 85 82 51 06 - http://www.hoteldumorvan.com
  • Camping de la Boutière : 06 80 68 91 12 - http://www.la-boutiere.com

 

 
la maison du Beuvray

 

 


la maison du Beuvray - aquarelle de Jacqueline Corneloup

Visitez le site de la Maison du Beuvray
Centre de rencontres culturelles en Morvan

 

oblitération de 1968
 

 

Jolie enveloppe !
©Jean-Christophe Salomé, sur son site
http://www.flammespostales.org
 

 

 


le site de l'Hôtel du Morvan 

 

 

 

OCUMENTS ET 

Vous trouverez ici des textes agrémentés d'environ 200 cartes postales anciennes :

St Léger et le Beuvray en 1725
et des vues générales en noir et blanc

cahier de doléances des habitants en 1789
et des cartes anciennes des châteaux et des écarts

une missive datée de 1796
et des vues aériennes en couleur du village

la fête du Mont Beuvray en 1875
et des vues du bourg : la place, l'église, la poste....

Bibracte et le Beuvray en 1908
avec cpa et clichés du Mont Beuvray et de Bibracte

 

 

 

en balade à Saint Léger
présentation du village et
vues récentes du village et de Bibracte
"en montant le Beuvray" - vidéo de 3 min
par Jean-Claude, de St Léger sur Dheune

 

 

Bien d'autres renseignements sur St Léger sous Beuvray
et la communauté de communes Beuvray-Val d'Arroux
en cliquant ici :

  

De nombreuses vues de cette page ont été prises par François Pillien. Qu'il en soit remercié ! Ici vécurent plus de vingt de ses ancêtres, de 1674 à 1830.

   

le site des Archives Départementales
les tables décennales de St Léger sous Beuvray

 

Entr'actes : le site de la Géniale Généalogie du 71

 

  

 

http://www.stleger.info