La famille VALENTIN au Hameau de La Garde et aux Lévriers
à St Léger sous la Bussière, entre 1804 et 1830
  
 

 

etite histoire de St Léger sous la Bussière

 

 

"Le centre historique de la commune est le hameau de la Bussière où l'on peut voir encore les ruines de l'ancien château fortifié.
Ce château, situé sur une éminence d'où il commandait tout le voisinage, est l'un des plus anciens du Mâconnais.
Le 24 septembre 1424, il est mis à sac par TOULONGEON, Maréchal du Duc de Bourgogne...
En 1500, CHARLES LE TEMERAIRE fait abattre les fortifications.
Restauré par Philippe de LAURENCIN (1608)... il est ruiné en 1620 par un incendie.
Acquis par les DEFOUDRAS en 1699, il sera peu à peu délaissé."
(1)

La famille de LA BUSSIERE est seigneur des fiefs de La Bussière, Trambly, La Chapelle de France, Bergesserin, Le Péage de Matour, etc...
Cette famille s'allie aux D'AMANZE en 1323.
La terre de La Bussière passe ensuite à la famille ROBERTHET, puis en 1567 à Guillaume BARJOT, Secrétaire du Roi.
En 1579, elle appartient aux PAPHY, de qui elle passe aux LAURENCIN, aux FOUDRAS et enfin aux CASTELLANE.
(2)

D'héritages en cessions, le fief de La Bussière est, dans la deuxième moitié du XVIIIe siècle, entre les mains des CASTELLANE : Esprit François Henri, le père, puis Boniface Louis André, son fils.
Cette famille va réunir des terres jusqu'alors dispersées entre plusieurs seigneurs dans toute cette région du Mâconnais.

Le village de St Léger, situé "sous La Bussière" comprenait à lui seul deux seigneuries : celle de La Bussière et celle de La Garde, dont nous reparlerons.
Même cas à Matour avec Château Thiers.

Il nous faut bien comprendre l'histoire de ces fiefs.
Cela nous sera utile pour la suite de la "saga" des VALENTIN.
Référons-nous à l'ouvrage du Père Antoine FARGETON "Entre la Mère Boîtier et la montagne Saint Cyr : deux cantons, Matour et Tramayes" :

"La Bussière est saisie et adjugée le 16 juin 1699... à Louis De FOUDRAS, comte de Château Thiers, seigneur de Matour, Saint Pierre le Vieux, Saint Léger, Trambly... et La Garde..."

"Le nom des FOUDRAS apparaît alors (à Château Thiers et Matour) sans qu'on sache de quelle manière ils sont arrivés en leur possession...
En 1689, Roland DE FOUDRAS obtient que Château Thiers et ses dépendances soient érigées en Comté...
Nous avons déjà rencontré son fils, Louis DE FOUDRAS, qui fut l'acquéreur de La Bussière...
Un document révèle que le 22 novembre 1765 "Esprit Henri François, Marquis de CASTELLANNE, Maréchal de camp des armées du Roy..." acheta le Comté, y compris La Bussière, au prix de 520 000 livres..."

"On ne sait ce qui fit atterrir dans le Haut Mâconnais cet officier qui joignait à son titre marquisal celui de Baron de Sainte Honorine et de seigneur de Neuville sur Oise.
De son mariage avec Charlotte de Ménard, il eut deux fils, dont l'un, marié avec Adélaïde de ROHAN CHABOT... hérita du Comté en janvier 1789, tandis que l'autre avait en partage Saint Point."

"Château Thiers (et toutes ses dépendances) fut vendu par les CASTELLANNE en 1800 à une société de marchand de biens."

 

 

Sur l'histoire du hameau de La Garde à St Léger, Antoine FARGETON écrit :

"La Garde, tout proche de l'église, n'a pas été une défense avancée de La Bussière comme son nom pourrait le faire croire.
La Garde est un nom de famille porté en 1441 par Raymond, époux de Jeanne DESVACHES, père de deux fils, Pierre et Jean.
Ce dernier, époux de Barthélémie RAFFIN... (eut) deux filles, Barbe et Raymonde, (qui) vendirent La Garde à Philippe De LAURENCIN, seigneur de La Bussière en 1579.
La propriété passa ensuite aux FOUDRAS."  

Michel Guironnet
janvier 2002

(1) "Indicateur héraldique et généalogique du Mâconnais" par Adrien ARCELLIN
(2) Pour plus de précisions, voir "Le canton de Tramayes en 1900 à travers les cartes postales" par Françoise et Yves GRANGA (1984)

 

01

Petite histoire de St Léger sous la Bussière

02

Les Valentin s'installent à St Léger

03

Marraine et conscrit Valentin

04

Mariages des enfants Valentin à St Léger

05

"L'Ogre et les conscrits" (1807) 

06

Achat du domaine de La Garde à St Léger (1808)

07

Revenus des paysans et valeur de l'argent

08

Les "dernières volontés" des époux Valentin

09

Partage de propriété à La Garde (juin 1809)

10

Claude Valentin, "illétéré, de ce enquis"

11

Le mariage de Jean-Benoît (1811)

12

Histoire d'un contrat de mariage "double" (1812)

13

Le prix de la terre (1817)

14

La mort du père Claude Valentin (1821)

15

La descendance est assurée (1821/1826)

16

Les malheurs de Jean-Benoît Valentin

17

La mort de Claudine, la grand-mère (1828)

18

La mort de Jean-Benoît Valentin (1830)

19

Inventaire au domicile de Jean-Benoît Valentin

20

Vente des biens délaissés par Jean-Benoît Valentin

 

vers St Léger sous la Bussière

 

 

 

http://www.stleger.info