mmanquable ête des ères

 

Il s'agit d'un article de Delphine Lamy paru dans le journal Sud-Ouest le 2 juin 2016 :

 

 

Les habitants de Saint-Léger se retrouvent chaque année pour célébrer la Fête des mères, un jour avant le jour J afin de ne pas pénaliser les familles. Et leur maire, Anne-Marie Rochais. Premier magistrat de la commune depuis plus d’un quart de siècle, l’élue angoisse tous les ans ! "J’ai toujours peur que les gens ne viennent pas."

Sur le pont dès 6 heures du matin avec son équipe municipale pour mitonner les agapes, Anne-Marie Rochais a accueilli ses premiers administrés à l’heure dite samedi. Au moment de prononcer son discours, elle était entourée de quelque 70 personnes et de plusieurs personnalités, dont de nombreux maires de l’ancien canton de Blanzac-Porcheresse, et de la vice-présidente du Conseil départemental, Isabelle Lagarde. Elle a célébré la proximité, la solidarité et surtout le mieux-vivre ensemble. "Je ne sais parler qu’avec mon cœur, vous dire merci pour l’amour et le respect que vous avez pour votre commune."

La maire a salué la mémoire des anciens élus et rappelé ses premiers souvenirs de la Fête des Mères à la mode ligurienne. "À l’époque, il nous fallait au moins huit jours pour la préparer, le temps de déguster le Colombard de La Sablière, d’aller cueillir les fraises à Sauvignac, de nettoyer l’ancienne forge, d’amener les souchots pour la braise… Du vrai bonheur et je suis persuadée que cette fête n’aurait pas autant de succès dans une salle toute amidonnée !"

 

 

La fête a investi cette année le tout nouveau parking aménagé en face de la mairie, offrant enfin au village une place alors que Saint-Léger est en pleine discussion pour fusionner avec d’autres communes dans le cadre de la loi Notre. "Cette loi, c’est tout sauf la nôtre car elle nous éloigne du terrain en créant des structures surdimensionnées qui ne génèrent aucune économie, même pas d’échelle..."

 

2017 - une surprise

 

 

 

 

 

http://www.stleger.info