Au milieu des plantes, elle nfuse sa passion

 

 

Ci-dessous 3 articles de

 

Les femmes encouragées à créer leur entreprise
28/10/2015

 

Encore méconnues, des aides sont réservées aux femmes qui créent leur activité. Sans ces dispositifs, Claire Gentil-Epineau n’aurait pas pu se lancer.

"Des nuits blanches, Claire Gentil-Epineau reconnaît en avoir passées quelques-unes. Aujourd'hui à la tête de sa production d'herbes médicinales et aromatiques à Saint-Léger-de-Montbrun, son parcours vers la création d'entreprise n'a pas été de tout repos.

 

 

23 créations d'entreprises en deux ans

Après avoir quitté son emploi de technicienne de laboratoire, Claire Gentil-Epineau a obtenu un brevet professionnel responsable d'exploitation agricole, et souhaitait se lancer à son compte pour produire et vendre ses plantes médicinales. "Une banque avait dit qu'elle me suivait, puis m'a laissée tomber au dernier moment." La créatrice d'entreprise fait alors appel à la NEF (Nouvelle économie fraternelle) qui accepte de lui accorder un prêt… à condition d'avoir une caution. Les démarches administratives se multiplient, elle cherche partout, puis finalement, "Insertion Poitou-Charentes Active" lui apporte la solution, à travers un dispositif réservé aux femmes : le Fonds de garantie pour l'initiative des femmes.

 

Claire Gentil-Epineau "cultive" ses tisanes à Saint-Léger-de-Montbrun.
Elle y voit un avenir aromatique et des débouchés sûrs.

 

C'est pour présenter les aides à l'entreprenariat féminin que l'Etat et la Caisse des dépôts ont confié l'animation de rencontres à l'IPCA, comme hier matin à la Maison de l'emploi et de la formation. Car ces dispositifs sont encore très peu connus de celles à qui ils s'adressent. "J'ai perdu beaucoup de temps en n'étant pas tout de suite orientée vers le FGIF, sans lequel je n'aurais pas pu avoir mon prêt, confirme la nouvelle agricultrice, qui a attendu cinq mois avant de pouvoir financer son tracteur. J'ai dû chercher les aides toute seule".

Si Claire Gentil-Epineau n'a jamais ressenti dans son parcours qu'être une femme puisse être un obstacle, Bruno Louvet, directeur de Deux-Sèvres Initiatives, justifie l'existence d'aides spécifiques: "Lorsque les femmes sont seules, ou ont eu des carrières morcelées, elles ont souvent un apport personnel moins important. On constate aussi qu'elles sont souvent plus prudentes, que leurs projets sont sous-financés et qu'il faut réabonder la deuxième année. Une aide en amont permet d'éviter les dangers de rupture la 2e année." Le Fonds régional Entreprenariat au féminin a permis 23 créations et 27 reprises d'entreprises, de 2013 à 2015."

 

 

 

 

Au milieu des plantes, elle infuse sa passion - 03/05/2016

 

Claire Gentil-Epineau fabrique ses tisanes made in Thouarsais, issues de ses cultures. Chimiste, elle s’est lancée dans cette nouvelle vie il y a un an.

"Elle a quitté les laboratoires pour les champs. A 38 ans, Claire Gentil-Epineau a laissé sa carrière de chimiste pour cultiver des plantes aromatiques et médicinales. "J'en avais marre de respirer des produits chimiques."

Elle loue 5 ha de terres à ses beaux-parents, à Daymé (Saint-Léger-de-Montbrun). Titulaire d'un brevet professionnel de responsable d'exploitation agricole, elle a étudié au Centre de formation professionnelle agricole et agroalimentaire de Bressuire. Le 1er mars 2015, Bal'o Thym est né.

 

Capucines - au fond, l'église de St Léger de Montbrun

 

 

"Des mélanges simples pour garder le goût des plantes"

Après des débuts en demi-teinte, la productrice est désormais lancée. Le premier hectare va être multiplié. "Je vais cultiver sur 2,5 hectares et laisser le reste en céréales, présente Claire Gentil-Epineau. J'aurai entre quinze et vingt variétés".

De la menthe, du thym, de la camomille, de la sarriette, de la lavande, de la marjolaine, du fenouil, de la coriandre, du basilic… Elle sème ses plantes pour en faire des tisanes. "Je me limite à trois ou quatre ingrédients, des mélanges simples pour garder le goût des plantes." Elle a étudié l'alchimie entre les saveurs et les propriétés médicinales : sa tisane du soir allie mélisse, verveine et camomille, celle bien-être à la sauge, verveine et mauve ou la bonne humeur avec du basilic, de la menthe poivrée, des pétales de souci et de la camomille.

Après les tisanes, Claire va faire dans les mélanges d'herbes aromatiques et d'autres huileux à base de calendula. Ses débouchés : la vente en semi-gros aux négociants en herboristeries et les circuits courts (Pot'ée bio à Thouars, à l'office du tourisme ou quelques marchés de producteurs). "La vente directe marche bien. Je ne pensais pas qu'il y aurait autant de demandes localement, s'étonne Claire. J'y vais petit à petit pour assurer derrière".

De juin à septembre, Claire sera occupée sept jours sur sept entre la récolte à la main, l'irrigation et l'entretien. Elle prévoit de planter de nouvelles variétés, comme les bleuets, la marjolaine, les capucines, etc. Une fois récoltées, les plantes sont séchées, émondées et effeuillées avant d'être mises en sachet.

Ce nouveau rythme se combine avec sa vie de maman. Fini les 3x8 des laboratoires, elle peut gérer son temps pour s'occuper de son fils. "Je m'épanouis pleinement. Ça me plaît d'être dans mes champs, je m'ennuierais dans un bureau."

 

 

Des réveillons sauce locavore
22/12/2016

 

"(...) Pour bien digérer, une petite tasse de tisane sera la bienvenue. Les infusions Bal'o Thym sont concoctées par Claire Gentil-Epineau avec des plantes cultivées à Daymé (Saint-Léger-de-Montbrun). En vente notamment à l'office de tourisme ou chez Pot'é bio."

 

 

Productrice de plantes aromatiques et médicinales
GENTIL-EPINEAU Claire - Agriculture biologique
2, rue de Villiers - Daymé - 79 100 ST LEGER DE MONTBRUN
06.74.54.35.22 - balothym@orange.fr

 

 

 

 

http://www.stleger.info