aint iguaire

oupures de resse avant 1920

 

Affiches patriotiques du département des Deux-Sèvres - janvier 1791

 

 

Essai sur l'histoire naturelle des oiseaux
du département des Deux-Sèvres - 1806

  

 

Les Maladies infectieuses ou cryptogamiques de 1853 et 1854
attribuées aux mauvaises récoltes de 1852 et 1853 - paru en 1855

 

 

Le Petit journal - 20 juillet 1863

  

 

La Presse - 3 juillet 1865


 

Glossaire du Poitou, de la Saintonge et de l'Aunis - 1867

 

Cartulaire de l'Abbaye de Saint-Etienne de Baigne - 1868

 

 

Cryptogamie parasitaire
mémoire adressé à MM. les membres du comité scientifique
consultatif installé auprès de M. le ministre de l'Agriculture - 1874


 

  

 

La Voix de la Patrie, organe mensuel
de l'Académie poétique de France - janvier 1879

AS-TU SENTI, PARFOIS ?...

par Jules Duclère, membre correspondant à St-Liguaire (79)

Comme on sent, sur la grève, au gré des folles brises
Un voile, autour de soi, se gonfler par surprise
As-tu senti, parfois, dans nos soirs de printemps,
Ton sein se soulever à des rêves charmants ?

Comme on sent, sur le front, passer une hirondelle
Qui vient vous affleurer du bout noir de son aile
As-tu senti, parfois, aux tièdes soirs d'été,
Frissonner un désir dans ton sang agité ?

Comme on sent, sur ses pas, tomber la feuille morte
Que la brise, en pleurant, de l'arbre vous apporte
As-tu senti, parfois, en automne, le soir,
Le dégoût de la vie assombrir ton espoir ?

Comme on sent le regard de la douleur navrante
Suivre un corps qui descend dans la fosse béante
As-tu senti, parfois, aux mornes soirs d'hiver,
Ton âme se mourir sur ses rêves d'hier ?

 

Histoire de la ville de Niort depuis son origine jusqu'en 1789 - 1880

 

La France illustrée - Tome IV - 1883



 

La Lanterne - 16 octobre 1888

 

 

Dictionnaire géographique et administratif
de la France et de ses colonies - 1890

 

 

"Le 27 juin 1992, un chien enragé mourait à Niort de rage paralytique, un autre était tué à Echiré, le 27 juillet, un autre à Saint-Liguaire, le 18 octobre : rages constatées par inoculation à l'Institut Pasteur. Enfin, un homme de Coulon a dû mourir de rage à l'hospice de Niort dans les premiers jours de juin."

Source : Le Poitou médical - 1er janvier 1893

 

 

Rapports et délibérations du Conseil général des Deux-Sèvres
avril 1894


 

 

Rapports et délibérations du Conseil général de Vendée - 1896


 

Essai sur l'organisation du travail en Poitou
depuis le XIe siècle jusqu'à la Révolution - 1900


 

Journal officiel de la République française - 24 septembre 1904

 

Le XIXe siècle - 6 octobre 1904

 

Le Tour de France - Guide du touriste - décembre 1904


 

 Le rythme de la vie / Gaston Deschamps - 1906

PAYSAGE D'APRÈS NATURE

Midi. La Sèvre dort entre deux rives basses ;
Les peupliers qu'agite un éternel frisson
Entourent d'un rideau mobile l'horizon ;
Le jour pèse sur la tige des roses lasses.

Le cri des geais se mêle aux clameurs des agasses ;
Le nénuphar s'étale à fleur d'eau ; l'hameçon
Sournois et clandestin attire le poisson
Dont les reflets d'argent brillent parmi les nasses.

On entend chuchoter, au loin, un batardeau ;
La pelouse descend en onduleuse pente
Vers la berge de sable où s'amarre un bateau.

L'air est tout embaumé de vanille et de menthe ;
Et, quand le soir brunit le parc et le château,
L'hôte, rêveur, gémit de s'en aller si tôt.

Saint-Liguaire, 20 juin

 

"Angélique : Cette ombellifère est cultivée à Niort, Saint-Liguaire et Saint-Maixent, sur une surface de 75 à 80 ares, et donne environ 25,000 kilogrammes de produits. La variété blanche, beaucoup moins fibreuse que la rouge, est la seule cultivée. Le commerce de l'angélique à l'état de liqueur ou d'objets confits ne se fait qu'à Niort ; il représente environ 120,000 à 130,000 francs."

Source : Notice sur le commerce des produits agricoles - 1906-1908

 

Abbayes et prieurés de l'ancienne France - 1910

 

L'Aéro - 3 juillet 1912

 

Concours de Saumur des 17, 18, 19 et 20 juillet 1912
Catalogue officiel

 

"(...) Dans les environs immédiats de Niort, à l'entrée du bourg de Saint-Liguaire, se trouve un joli chêne, qui ne mesure que 3m 25 de circonférence à 1 mètre du sol, mais qui est de proportions très élégantes.
(...) Un platane remarquable se voit à Saint-Liguaire, près de la Roussille. Il mesure plus de 6 mètres de circonférence, et sa tige, parfaitement droite et régulière, atteint une grande hauteur.
"

Source : Le Pays d'Ouest : Poitou, Saintonge, Aunis, Angoumois - 25 mars 1913

 

 

Le Petit Parisien - 10 avril 1913


pour en savoir plus

 

 

Le Matin - 16 juillet 1913

 

 

La Vie au grand air - 27 juin 1914

 

 

 

coupures de presse depuis 1920

 

 

 

 

 

 

 

http://www.stleger.info