saint éger à aunay-lan

 

Ci-dessous un extrait de la monographie paroissiale "Saint-Denis de Jaulnay" écrite en 1898 par P. Métais, curé de Jaulnay (Vienne) et directeur de la Revue éclectique d'Apiculture :

"Saint Léger, archidiacre de Poitiers, abbé de Saint-Maixent et enfin évêque d'Autun, avait reçu la palme du martyre le 3 octobre 698. Son corps fut transféré à Saint-Maixent en 681.
Il devait passer par Poitiers.
L'évêque Ansoald vint le recevoir à Jaulnay, où il attendit durant trois jours l'arrivée des saintes reliques.
La population entière, dans un élan de foi enthousiaste, accompagna son premier pasteur qui allait au devant du cortège. On le rencontra au lieu qui a reçu depuis le nom de Saint-Léger-la-Pallu.
C'est au milieu de la fumée de l'encens, à la lueur des cierges que chacun tenait à la main, que les habitants de Jaulnay reçurent le précieux dépôt. Des chants préparés à l'avance remuèrent profondément les cœurs, et ce fut une marche triomphale que la procession qui s'organisa alors de Saint-Léger à Jaulnay, où un miracle éclatant récompensa la foi de nos ancêtres et excita encore davantage leur enthousiasme.
Une femme pliée en deux par une déviation de la colonne vertébrale se rendit au-devant de la procession ; elle leva les yeux pour voir le cortège, pria devant les reliques et se releva guérie à la vue de tout le monde.
M. Dufour, dans "l'Ancien Poitou", croit que la présence de l'évêque à Jaulnay fut la raison qui détermina le convoi de 681 à quitter la voie romaine pour passer dans notre localité. La voie romaine était sur la rive droite du Clain, et Saint-Léger et Jaulnay sont sur la rive gauche. N'est-il pas plus juste de penser que le chemin suivi par les deux cortèges fut le même et que ce chemin était alors la voie de grande communication entre la Touraine et le Poitou ?"

 

Du même ouvrage, cette photographie intéressante de Jaunay à l'époque (octobre 1898), où la population avoisinait les 2 000 âmes. Jaunay ne comptait au XVIIIe s. que 300 feux environ, soit 1 000 habitants. Six fois moins qu'aujourd'hui !

 

l'ndustrie à aunay

 

"La ville de Jaulnay, agréablement assise sur la rive gauche du Clain et à mi-chemin entre Poitiers et Châtellerault, est admirablement située pour devenir une localité industrielle de premier ordre.
La gare de Clan et la route nationale de Paris-Bordeaux lui facilitent les débouchés de ses produits.
Son activité commerciale, qui se développe chaque jour, se déploie dans les diverses industries ci-dessous énumérées dans l'ordre alphabétique.

Abeilles - M. Persan fournit tous les articles d'apiculture.
Bois - Scierie mécanique à Clan, exploitée par M. Pichault ; assortiment de bois du Nord et de pays.
Bouchers - Claude Moureau, Charles Mesmin, Sureault-Jaudoin, Sureault Pierre, Autexier Louis, Visibal-Gaudin.
Boulangers - Arnoult, Renault, Rocher.
Bourrelier - Farveau.
Brocanteur - Barthomeuf achète et vend tous les ustensiles de ménage, bibliothèques, literie, antiquités, vaisselles, etc. Il parcourt les arrondissements de Châtellerault et de Poitiers; il expédie en gros chiffons, ossements et ferrailles.
Charpentes en bois - M. Bejeau, entrepreneur de charpentes en bois en tous genres.
Charpentes en fer - M. Mongruel dirige des ateliers pour la construction spéciale des charpentes en fer. Modèles spéciaux déposés, constructions agricoles, industrielles. Hangars démontables, etc. Maison d'exportation.
Charrons - Bourgouin, Doucet, Galipeau, Gouttière.
Cordonniers - Carimalo, Duport, Manceau, Riché.
Engins de pêche - La plupart des marchands d'engins de pêche s'approvisionnent chez M. Robin, à Clan-Jaulnay.
Engrais - En dehors du syndicat départemental, tenu par M. Contancin, et du syndicat cantonal, représenté par M. Moreau Clovis, MM. Bodin Eugène et Ferdinand Thibault fournissent toutes sortes d'engrais.
Four à chaux - Briques, tuiles carreaux. Ce four, appartenant à M, Maurice Guérin, est exploité par M. Prédeau.
Gibier - M. Bonnet Louis se livre à l'exportation de la viande de lapin.
Horlogerie - L'horlogerie est représentée par MM. Gignard et Solo.
Hôtel - Veuve Girard. Maison recommandée par ses bonnes fritures.
Hotte à vendange - M. Letang construit une hotte en tôle galvanisée breveté et des baquets en même métal (exportation).
Instruments agricoles et viticoles - Maison Bourgouin, fondée en 1753. Les pressoirs à vendange ont une fermeture qui leur est particulière.
Maison Galipeau, ustensiles à vendange et instruments de toutes sortes.
Légumes - A la porte des marais de la Pallu, Jaulnay fait en grand l'exportation des légumes secs et frais par MM. Ferrand, chantre, Maurice Person et Victor Thibault.
Liqueurs - Maurice Guérin, fabrique de liqueurs.
Maçons - Dallier, Debay, Ferrand, Tartault.
Meunerie - M. Marot, à Clan, exploite une usine à cylindre nouveau modèle. Il achète !es blés, vend les farines, recoupes, etc.
Menuisiers - Barbotin, Gouttière, Recouppé.
Moutarde - La moutarde de Jaunay, très appréciée des gourmets, est fabriquée par M. Mercier, qui tient la recette de ses grands-parents.
Messageries - Chaque semaine, les mardi et samedi, le service des messageries pour Poitiers est fait par MM. Guillon-Orillard, qui descend Aux deux Clefs, et Ragonneau fils, qui descend A la grande Allée.
Manufacture - Ronsse ; tapis haute laine en tous genres, reproduction de tapis de Flandre, tapis brosse coco, tissus brochés, portières, carpettes, tapis de table, rideaux double façon Ancenis. Maison d'exportation.
Plants de vigne - Greffes de tous cépages tenus avec beaucoup de goût par MM. Berson Eusèbe, Girard Jean, Pierre Rabier, Désiré Ravault, Pierre Rousseau.
Plâtrier - Moreau.
Sabotiers - Hérault, Masson, Mimeau.
Semelles sabots - M. Jacquault fait pour l'exportation des semelles brutes, dites gailloches, découpées à la scierie mécanique.
Serrurerie - Bideau, Clément, Dubreuil, Fourcade, pour portes en fer.
Soufre et Bouillie bordelaise - Produits tout préparés par la maison Julian, de Béziers, représentée par M. Gaston Galletier.
Tonnellerie - Plusieurs ouvriers sont employés à la confection et à la réparation des futailles. M. Proust-Huet en fait une spécialité.
Vinaigre - Deux vinaigreries : l'une est exploitée par M. Huet Firmin, l'autre par M. Moreau Clovis.
Vins - Les vins de Jaulnay ont une réputation comme vins de table. Ils sont surtout recherchés pour la fabrication des eaux-de-vie (cognac, fine champagne). Leur essence rivalise avec les meilleurs crus des Charentes. Le commerce en est fait par MM. Bugeant Armand, Fœtu François, Guérin Maurice, Huet Firmin, Lefrançois, Moreau Clovis, Sénard."

 

"Commune d'accueil du Futuroscope, Jaunay-Clan compte aujourd'hui plus de 6 000 habitants.
Situé entre Poitiers et Châtellerault, dans la Vienne, Jaunay-Clan offre à ses habitants un cadre de vie irréprochable.
À mi-chemin entre l'aire urbaine de Poitiers et les champs de blé, la commune attire également les entreprises industrielles, de service, ainsi que de nombreux hôtels et restaurants.
En résumé, Jaunay-Clan allie le charme d'une commune rurale et les infrastructures d'une grande ville : autoroute A10 Paris-Bordeaux, Nationale 10, station SNCF du Futuroscope…
Sans oublier la présence du Futuroscope sur son territoire."

Lu sur

Autre lien

 


 

Voici une page du bulletin municipal de Jaunay-Clan "Vivre ensemble !". Cette page a été réalisée, en 2009, par l'association à caractère historique et archéologique "Gelnacum".

Lien : http://www.jaunay-clan.fr/tourisme-histoire-locale.asp

 

 

 

erci de fermer l'agrandissement.

 

 

 

 

http://www.stleger.info