a société avicole du aut-imousin

a remis samedi

le prix du président de la épublique

 

 

Il s'agit d'un article du Populaire du Centre signé Aline Combrouze et publié le 22 janvier 2018 :

"La Société avicole du Haut-Limousin a remis pour la première fois le prix du président de la République. Une récompense pour le vainqueur, et pour la petite association locale.

Il n'a que 20 ans et il remporte déjà le plus haut prix de la foire avicole de Magnac-Laval, remis pour la première fois par l'association locale : samedi, Benoît Aubrun a décroché le prix du président de la République pour son lapin Bleu de Vienne.

 

Benoit Aubrun et son vase de Sèvres de l’Élysée

 

Si le jeune éleveur, un peu intimidé, sourit, on lit aussi la fierté sur le visage de Bernard Bonnat, président de la Société avicole du Haut-Limousin, très ému et touché par la présence du préfet de la Haute-Vienne pour l'occasion.

 

Quand Bernard Bonnat se rappelle sa tournée de facteur avec François-Xavier Lauch

Ce bénévole passionné, qui organise depuis près de vingt ans la foire avicole de Magnac-Laval, a le sentiment que son investissement est reconnu. Car le symbole est fort : c'est enfin la reconnaissance du travail effectué par cette petite association du nord de la Haute-Vienne, valorisée par l'État au niveau national avec la remise d'un vase de la porcelaine de Sèvres, créé en 1903, et qui arrive tout droit de l'Élysée pour récompenser le vainqueur.

Et comment Bernard Bonnat ne peut-il pas y penser : il se rappelle qu'un été, alors qu'il était facteur à Magnac-Laval, il avait fait sa tournée avec un jeune homme âgé de 18 ans, venu renforcer l'équipe de La Poste locale pour se faire un peu d'argent de poche. Originaire de Droux, il est aujourd'hui devenu le chef de cabinet du Président Emmanuel Macron. "Même si ce Prix du Président de la République est une décision qui ne relève que de la société centrale d'aviculture de France, qui se base sur des critères précis et exigeants pour choisir l'association qui remettra ce prix, je ne peux m'empêcher de me rappeler ma tournée de facteur avec François-Xavier Lauch. Vous savez, c'était un jeune homme qui comprenait très vite le travail, et humainement, il était très gentil. Je ne sais pas s'il se rappelle de moi, mais je dois lui adresser une lettre en guise de compte rendu sur la remise de ce prix" confie Bernard Bonnat.

Pour le Préfet de la Haute-Vienne Raphaël Le Méhauté, l'association locale fait un "travail fondamental pour sauvegarder le patrimoine génétique et naturel des espèces", qualifiant la foire avicole de "conservatoire", tenue par une association au nord du département, "un territoire où il se passe beaucoup de choses et qui n'est pas si éloigné que ça des grands axes routiers, de l'A20" ne manque pas de glisser le représentant de l'État.

 

 

Un sacré coup de pouce pour l'avenir

Quant à Benoît Aubrun, jeune éleveur de 20 ans originaire de Saint-Léger-Magnazeix, il voit dans ce prix un sacré atout pour son avenir. "Je savais que mon lapin allait se faire remarquer, mais je ne m'attendais pas à ce qu'il reçoive le grand prix ! J'espère que cette distinction m'aidera à réaliser mes projets. Je souhaite m'installer à Cromac, et pour cela je fais actuellement une formation agricole au CFPPA de Bellac pour avoir l'équivalent du bac professionnel. J'élève une dizaine de lapins reproducteurs et une vingtaine de pigeons. Je suis passionné par ce que je fais depuis toujours." Où Benoît installera son vase de Sèvres ? Il n'en sait rien pour le moment, mais il le gardera précieusement.

 

Benoit Aubrun

 

 

 

 

 

http://www.stleger.info