Quelques repères géographiques et historiques

 

 1882-1886

Ce à quoi Valentin a échappé 

 

1882

  • Lois Jules Ferry
    • L'instruction est obligatoire de 7 à 13 ans.
    • L'école publique est neutre et gratuite.
    • L'instruction religieuse est remplacée par l'instruction morale et civique.
    • La religion pourra être enseignée le jeudi mais en dehors de l'école.

  • Formation de la Triple-Alliance (Allemagne, Autriche-Hongrie et Italie) contre la France
  • La France revendique l'île de Madagascar, qui permet le contrôle de l'Océan Indien, dont l'importance stratégique a augmenté depuis l'ouverture du canal de Suez, et possède de riches gisements miniers.
  • Les premières colonies de vacances
  • Création du musée Grévin
  • En Russie, interdiction du travail des enfants
  • Aux Etats-Unis, les Noirs se voient reconnaître le droit d'exercer la médecine.
  • En Allemagne, Robert Koch publie sa découverte du bacille de la tuberculose.
  • Nietzsche livre ses conceptions de la connaissance dans "Le Gai Savoir".
  • Jules Vallès, ancien communard, restitue dans "L'Insurgé" le climat tragique de la Commune de Paris.

1883

  • Développement de l'automobile : moteur à essence de Daimler, moteur à 2 temps de Karl Benz, voiture à vapeur de De Dion-Bouton
  • Création de la ligne Orient-Express : le train relie Constantinople dans le confort le plus total.
  • Ouverture du plus grand pont suspendu du monde (4785 mètres) : le pont de Brooklyn
  • Création du journal "La Croix"
  • Inauguration du Metropolitan Opera de New York
  • Guy de Maupassant publie son roman "Une vie".
  • En Grande-Bretagne, publication de "L'île au Trésor" de Stevenson

  • Décès à Paris du peintre Edouard Manet

1884

  • La loi Waldeck-Rousseau sur la liberté d'association permet le développement du mouvement syndical.
  • La loi Naquet rétablit le divorce, au grand dam des catholiques.
  • Grève des mineurs d'Anzin, 40 000 grévistes pendant 46 jours
  • Expansion coloniale allemande au Cameroun et au Togo
  • Aux Etats-Unis, Mark Twain publie "Les Aventures d'Huckleberry Finn", autobiographie humoristique.

1885

  • 30 000 chômeurs à Paris

  • Jules Ferry, après la défaite de Lang Son, est renversé par l'opposition anticoloniale au sujet du Tonkin.

  • Jules Grévy est réélu Président de la République.
  • Madagascar en proie à des difficultés financières signe un accord de paix avec la France qui perçoit une indemnité de 10 millions de francs.
  • Pasteur sauve la vie du jeune Joseph Meister en le vaccinant contre la rage.

 

  • Décès de Victor Hugo. Des funérailles nationales ont lieu.
    Il est porté de l'Arc de Triomphe au Panthéon, selon ses vux sur le char des pauvres.

  • En Grande-Bretagne, Robert Stevenson publie "Dr Jekyll et M. Hyde", roman d'épouvante où on sent l'influence d'Edgar Poe.

1886

  • Le général Boulanger est nommé ministre de la Guerre.
  • La Grande-Bretagne annexe la Birmanie.
  • Antoine Bajac invente l'arracheuse de betteraves, très vite utilisée en Picardie.
  • Aux Etats-Unis, John Pemberton, pharmacien à Atlanta, invente le Coca-Cola.
  • En Allemagne, Carl Zeiss fabrique à Iéna un verre très résistant à la chaleur : l'ancêtre du Pyrex.
  • A New-York, inauguration de la statue de Bartholdi "La liberté éclairant le monde"

  • Le groupe des Impressionnistes éclate : Paul Gauguin s'installe à Pont-Aven.


Gauguin / "L'esprit des morts veille" (1892)

 


 

 Le périple de Valentin

Algérie-Tonkin avril-juin 1885

 

 


 

 

L'Algérie

 

Pour une localisation précise, cliquez ici

 

1827

Expédition militaire ordonnée par Charles X contre la ville d'Alger

1831

Occupation d'Alger et d'une partie du pays par les troupes françaises, fortes de 37 000 hommes
Résistance farouche : en Oranie, elle s'organise autour de l'émir Abd el-Kader, dont la tactique, fondée sur des attaques éclair, rend très difficile l'entreprise de conquête menée par le général Bugeaud.

1847

Abd el-Kader est définitivement vaincu, mais demeurera, aux yeux de beaucoup d'Algériens, comme un héros de la résistance nationale.

 

 

 

 

Alb el-Kader

1848

L'Algérie est proclamée territoire français et divisée en trois départements.
Les premiers colons français s'établissent et achètent à bas prix ou confisquent les domaines.

1857

Fin de la conquête menée par l'armée française
Les terres sont attribuées à des colons qui arrivent jusqu'au début du 20e siècle, notamment des viticulteurs du Midi dont les vignes ont été détruites par le phylloxéra.

1870

La citoyenneté française est accordée aux 32 000 Juifs d'Algérie.

1871

Au lendemain de la Commune de Paris, des opposants politiques sont déportés en Algérie.

1889

La loi de naturalisation des enfants nés en territoire français permet l'accroissement rapide de la population non musulmane. La population algérienne, 2 millions d'habitants en 1830, est évaluée à près de 10 millions en 1954, dont 1 million de non-musulmans.

1914

A l'étonnement des autorités, la mobilisation de 1914 se fait dans une atmosphère "d'union sacrée", chez les musulmans comme chez les colons.

1920

Le nationalisme algérien se développe au sein de la bourgeoisie musulmane, avec pour demande l'égalité des droits avec les Européens.

1947

Nouveau statut de l'Algérie qui, mal appliqué, ne satisfait ni les indigènes ni les colons.
Les nationalistes les plus radicaux décident de s'engager dans la lutte armée.

1954

Des militants nationalistes créent le Front de libération nationale (FLN). Ils seront les instigateurs de l'insurrection dans les Aurès, le 1er novembre, qui donne le signal de la guerre d'Algérie.

1957

"Bataille d'Alger" : les parachutistes du général Massu parviennent difficilement à écraser les troupes nationalistes.

1958

Des intellectuels français dénoncent sans relâche l'usage de la torture. Fin de la IVe République et retour au pouvoir du général de Gaulle qui promet de maintenir l'Algérie française

 

 

 

 

Charles de Gaulle

1959

De Gaulle se prononce en faveur du droit des Algériens à l'autodétermination.

1960

Indignés, les Français d'Algérie tentent en vain de se soulever.

1961

Putsch d'Alger qui avorte. L'Organisation de l'armée secrète (OAS) mène une violente campagne terroriste contre le FLN, la population musulmane et les autorités françaises.

1962

Le 18 mars, cessez-le-feu d'Évian entre les autorités françaises et le FLN. En juillet, l'Algérie vote à une écrasante majorité pour l'indépendance. Près d'un million de Français d'Algérie quittent précipitamment le pays, dans des conditions souvent difficiles.

La guerre d'Algérie a été l'une des plus longues guerres de décolonisation.
Elle a marqué durablement les esprits, tant par les drames humains provoqués que par ses conséquences politiques. Elle a conféré au peuple algérien un énorme prestige dans le monde arabo-musulman et, plus largement, dans le tiers-monde.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

l'Algérie actuelle

 


 

 

Le canal de Suez

 

Pour une localisation précise, cliquez ici

 

1858

création, par le diplomate et ingénieur français Ferdinand de Lesseps, consul de France à Alexandrie en Egypte, de la Compagnie universelle du canal, chargée de creuser le canal

1859

début des travaux d'excavation

fin 1869

ouverture du canal à la navigation

1871

ouverture du tunnel ferroviaire du Mont-Cenis entre la France et l'Italie, améliorant encore le trajet vers les Indes

 

 

 

 

 

 

creusement du canal de Suez

 


 

 

Singapour

 

 

Pour une localisation précise, cliquez ici


 

 

Le Viêtnam

 

Pour une localisation précise, cliquez ici

 

Sous le Second Empire, début de la colonisation de l'Indochine, alors sous suzeraineté chinoise : les interventions se multiplient pour protéger les missions catholiques ou les intérêts commerciaux français.

1858

Intervention au Viêtnam décidée par Napoléon III

1862

Traité de Saïgon : la cour de Huê cède à la France plusieurs provinces dans le delta du Mékong, dont la Cochinchine orientale.

1863

La France impose son protectorat au Cambodge.

1867

La Cochinchine occidentale esr annexée.

1882

La France, qui convoite le delta du fleuve Rouge, envoie une expédition au Tonkin, sous prétexte de déloger les Drapeaux noirs, bandes de brigands chinois et vietnamiens qui infestent le delta, mais en réalité pour s'emparer de la région.

1883

Le Tonkin et l'Annam deviennent des protectorats français.

1885

Traité de T'ien-tsin, au terme de la guerre franco-chinoise (1884-1885) : la Chine reconnaît le protectorat français sur le Viêtnam (Tonkin + Annam + Cochinchine).

1887

Le Viêtnam et le Cambodge sont regroupés au sein d'une Indochine française.

1893

Le Laos est intégré dans l'Indochine française. Petit à petit, le verrouillage politique entraîne une opposition modérée, puis l'émergence de mouvements radicaux, nationalistes et révolutionnaires.

 

 

 

 

 

 

 

 

l'Indochine en 1900

1930

Le Parti communiste indochinois est fondé à Hong Kong par Hô Chi Minh. Le parti national du Viêtnam mène une agitation nettement révolutionnaire, impitoyablement réprimée.

1940

Le Japon, aux prises avec la Chine, décide d'occuper militairement le Tonkin, tout en respectant la souveraineté française.

1941

Le Japon occupe le reste du pays. Des cadres communistes fondent le Viêt-minh, Front pour l'indépendance du Viêtnam.

1945

Le Viêt-minh s'installe à Hanoi et Hô Chi Minh proclame l'indépendance de la "République démocratique du Viêtnam". Les Français reprennent Saïgon et une fédération indochinoise est instituée au sein de l'Union Française : elle comprend le Laos, le Cambodge et le Vietnâm (Tonkin + Annam + Cochinchine). En octobre, l'arrivée du général Leclerc permet de réoccuper Hanoi et de réaffirmer la souveraineté française sur l'ensemble du Viêtnam.

 

 

 

 

Hô Chi Minh

1946

Bombardement de Haiphong par la flotte française et riposte des forces du Viêt-minh à Hanoi. Les troupes du Viêt-minh se retirent des villes et limitent leurs opérations à des actions de guérilla, menées par le général Giap.

1950

Le Viêt-minh, bénéficiant du soutien de la Chine populaire, inflige des pertes sévères au corps expéditionnaire français

1954

Bataille de Diên Biên Phu et signature des accords de Genève, par Pierre Mendès France, qui mettent fin à la "sale guerre" :

 

 

 

 

Diên Biên Phu

Le Viêtnam se retrouve divisé en deux à la hauteur du 17e parallèle : au nord, la République démocratique du Viêtnam, état communiste dirigé par Hô Chi Minh. Au sud, occupé par l'armée française et les troupes vietnamiennes de Bao Dai, des élections générales sont prévues avant juillet 1956, pour résoudre le problème de la réunification des deux Viêtnams. En 1955, le Viêtnam du Sud s'y refusera et recevra le soutien américain. Un nouveau conflit va s'engager bientôt : la guerre du Viêtnam.

 

 

 

 

 

 

 

 

le Viêtnam actuel

 

 

retour accueil

retour Valentin