aint ubert

 

 

à gauche, la statue dans l'église de St Léger sous Beuvray
Saint Hubert, un cerf à ses côtés,
Saint Hubert est le Patron des Chasseurs et des Ardennes

 

la onfrérie de Saint Hubert

Elle fut instituée à Saint Léger sous Beuvray au XVIIIe siècle pour se protéger des loups :

"(...) Le 18 juin 1718, un loup enragé descendu du Beuvray mordit 16 personnes ; 14 personnes moururent de la rage dans le semaines qui suivirent. Cet évènement fut l'occasion de la fondation de la Confrérie de Saint Hubert (Saint Hubert était invoqué contre la rage). Cette confrérie connut jusqu'au début du XXe siècle une large renommée (...)"
Article paru en janvier1999 dans la revue départementale "La Ronde des Clubs" - l'auteur en est le Père Marcel Alexandre, de Saint Léger sous Beuvray.

Voici la liste des 14 malheureux :

Source et lien, où vous trouverez regroupés les 14 actes de décès : http://www.phanelle.fr/gribouille1789/actes_insolites/actes_insolites_003_71_16.htm

 

 

 

 

La égende de Saint Hubert

Depuis le XVe siècle, on dit que le seigneur Hubert était tellement passionné de chasse qu'il en oubliait ses devoirs. La légende rapporte qu'il n'avait pu résister à sa passion un Vendredi saint, et n'ayant trouvé personne pour l'accompagner, était parti chasser sans aucune compagnie. Or il se trouva face à un cerf extraordinaire ! Il était blanc et portait une croix lumineuse au milieu de ses bois.

 

 

Hubert se mit à pourchasser le cerf, mais celui-ci parvenait toujours à le distancer sans pour autant se fatiguer. Ce n’est qu’au bout d’un long moment que l'animal s’arrêta et qu’une voix tonna dans le ciel en s’adressant à Hubert en ces termes :

"Hubert ! Hubert ! Jusqu'à quand poursuivras-tu les bêtes dans les forêts ? Jusqu'à quand cette vaine passion te fera-t-elle oublier le salut de ton âme ?"

Hubert, saisi d'effroi, se jeta à terre et, humblement, interrogea la vision : "Seigneur ! Que faut-il que je fasse ?"

La voix reprit : "Va donc auprès de Lambert, mon évêque, à Maastricht. Convertis-toi. Fais pénitence de tes péchés, ainsi qu'il te sera enseigné. Voilà ce à quoi tu dois te résoudre pour n'être point damné dans l'éternité. Je te fais confiance, afin que mon Église, en ces régions sauvages, soit par toi grandement fortifiée."

Et Hubert de répondre, avec force et enthousiasme : "Merci, Ô Seigneur. Vous avez ma promesse. Je ferai pénitence, puisque vous le voulez. Je saurai en toutes choses me montrer digne de vous !"

 

 

Source et lien vers Hubert de Liège : http://fr.wikipedia.org

 

 

taque de cheminée = plaque de fonte qui garnit le contrecœur d'une cheminée
elle et les 3 suivantes proviennent des fonderies de la vallée de la Meuse,
en Ardenne, pays de saint Hubert

 

 

 

 

Merci pour leur aide précieuse à Yves Lombard et François Pillien

 

 


 

 

 

Un élican se dresse aussi
à Saint-Léger-sous-Beuvray

 

 

le pélican donne son sang - photo Claude Chermain

 

Il s'agit d'un article de en date du 13 janvier 2019 et signé Claude Chermain :

"L’église de la commune de Saint-Léger-sous-Beuvray est dédiée à saint Léger, ancien évêque d’Autun au VIIe siècle, qui fut l’un des personnages les plus remarquables de l’époque. Elle fut construite au XIXe siècle sur les restes de quatre édifices : un temple païen, une église du VIIe siècle, une autre du XIIe dont il reste sa partie chœur de style roman, et celle du XVIe siècle.
Des travaux de rénovation ont été réalisés en 1962-1965. L’église fait partie de la paroisse Sainte Jeanne de Chantal. Les piliers intérieurs et extérieurs sont cannelés, sur le modèle de ceux de la cathédrale Saint Lazare. La rosace du clocher, à la période du solstice d’été, donne un extraordinaire éclairage sur le chœur et la nef centrale.
Dans le chœur se dresse une remarquable croix funéraire, érigée en 1852 sur la tombe de Pierre-Catherine de Lagoutte par son épouse Zoé de Montagu. La croix est ornée de gerbe de blé, de cep de vigne, de pommier… symboles de la vie éternelle. S’y présentent également le Christ, Dieu et la colombe du Saint-Esprit, et au sommet de la croix, un pélican donnant son corps et sa vie à trois petits pélicans, sur le modèle de ceux de la fontaine Saint Lazare."

 

  

 

 

 

http://www.stleger.info