La plupart des photos qui suivent ont été prises en mai 2011 par Anne-Marie Boutier, née Grosyeux, qui est retournée dans le Saint Léger qu'elle avait quitté depuis le milieu des années 1950 : "J'ai trouvé un petit village très propre, avec des maisons neuves ou refaites et des pelouses impeccables."
D'autres clichés datent de juillet 2012 et sont signés Henri Miler, de St Lager Bressac (07), qui sillonne en moto ou camping-car les routes de France, Suisse et Belgique menant vers les 73 communes "St Léger".
D'autres enfin proviennent de
http://commons.wikimedia.org (contributeurs : Rosier et Jack ma).

 

 

 

 

la croix hosannière, devant l'église

 

"Les croix hosannières sont des édicules funéraires construits entre le Xe siècle et le XVe siècle dans l'ouest de la France.
La croix hosannière se distingue de la lanterne des morts par l'absence de système d'éclairage.
La plus classique et monumentale est d'une hauteur pouvant aller jusqu'à 10 m de haut. Elle est posée sur un soubassement constitué d'un gradin circulaire en pierres. La colonne est pleine, généralement cylindrique et surmontée d'une croix. Elle surmontait souvent une fosse commune ou un ossuaire. Ces croix se retrouvent en abondance dans le Poitou, et parfois en Charentes, Dordogne jusqu'en Auvergne, Bretagne et Normandie.
Bien qu'il n'existe pas d'inventaire exaustif de ces monuments, il semblerait qu'il en existe un peu plus d'une centaine sur l'ensemble du territoire (...)
(...) Le terme hosannière viendrait de l'hosanne (ou ozanne), buis sacré qui, dans certaines régions (sud des Deux-Sèvres, ouest de l'Indre, nord-ouest de la Creuse, nord de la Haute-Vienne et de la Charente), était déposé sur les croix le dimanche des Rameaux.
Son nom viendrait peut-être aussi de l'exclamation hébraïque Hosanna qui servit au XIVe siècle à désigner le dimanche des Rameaux (Dominica Hosanna). Le buis (ozanne) était déposé à cette occasion au pied de la croix, pratique encore courante en Limousin avant 1914, ou constituait lui-même une croix tressée (Poitou), dite croix hosannière.

Lu sur http://fr.wikipedia.org/wiki/Croix_hosanni%C3%A8re

 

 

 

 

 

 

le chevet et le clocher

 

 

 

 

 

 

 

 

 

le chœur et l'autel

 

 

 

 

 

 

 

 

 

l'ancienne école

 

 

 

à gauche, la mairie

 

 

 

la mairie

 

 

 

 

 

 

les 2 plaques, au bas de la croix

 

 

 

la courte vie d'A. GAUVRIT 

 

 

 

l'ancienne forge de Léon Boisseau

 

 

 

l'ancienne forge de Léon Boisseau, à nouveau

 

 

 

les Ombrières

 

 

 

 

 

 

 

 

 

le soldat Auguste Gauvrit

historique de la guerre (1914-1915-1916)

photos de classe et photos anciennes

 

 

erci de fermer l'agrandissement sinon.

 

 

 

 

https://www.stleger.info