AINT EGER ES UTHIE (80)

  

 

 

  

 

PREENTATION

 

Voici notre village !

 

Région Picardie
Département de la Somme
Arrondissement d'Amiens
Canton d'Acheux en Amiénois
Communauté de Communes du Pays du Coquelicot


le blason de la Picardie

 

Pour une localisation plus précise, cliquez ici :
 

 

la rivière Authie

Saint Léger les Authie, petit village blotti dans un écrin de verdure, près des sources de l'Authie, fleuve côtier qui se jette dans la Manche, est situé aux confins de l'Artois et de la Picardie, à égale distance entre Amiens et Arras (30 km). Les bourgs les plus proches sont Albert (18 km) et Doullens (14 km).

L'accès se fait par la RN 25 Amiens-Arras.
L'entrée du réseau autoroutier est à 30 km + accès SNCF par Albert.

 

 

Son origine remonte aux premiers siècles du christianisme, suite au supplice en 678 de Léger, l'évêque d'Autun, en forêt de Lucheux.
Selon la légende, le corps du futur saint aurait été jeté dans un des petits ravins que l'on trouve sur le territoire de la commune. Mais il est plus raisonnable de penser que c'est grâce à la proximité de la forêt de Lucheux, qui s'étendait à l'époque jusqu'aux confins de notre canton et où a été supplicié le saint, que la commune doit son nom.

Voici les différents noms du village répertoriés au cours des siècles :

 


dictionnaire topographique du département de la Somme - 1867

 

de jolies vues de l'église ici

 

L'altitude est d'environ 100 m et la superficie de 430 ha.
De vocation agricole depuis toujours (lait, blé, orge, betterave, pomme de terre), le village, grâce à sa quiétude et sa qualité de vie, a su garder depuis trente ans la stabilité de sa population dont une grande partie travaille maintenant dans les villes voisines. En 2014, la commune compte 91 habitants, les Léodégariens et Léodégariennes, et 5 résidences secondaires, dont 2 gîtes ruraux.

évolution de la population

258 en 1794

242 en 1800

255 en 1820

280 en 1831

250 en 1846

284 en 1856

251 en 1866

236 en 1876

187 en 1881

162 en 1886

167 en 1896

147 en 1901

139 en 1906

116 en 1911

117 en 1921

107 en 1931

113 en 1946

127 en 1954

113 en 1962

102 en 1968

88 en 1975

82 en 1982

92 en 1990

98 en 1999

95 en 2006

Au XIXe siècle, on cultivait chicorée, colza, oeillettes et lin. En 1867, St Léger les Authie figura au nombre des communes primées au comice agricole de Doullens.

 

C'est l'ancienne école de notre village. Elle a été fermée en 1968.
Nous allons à l'école d'Authie. Maintenant, c'est la mairie et la salle des fêtes.

 

 


. daté du 17 novembre 1867

 

article de La Justice du 2 juillet 1887

 

 DES OMMES REMARQUABLES

L'abbé Danicourt, mort en 1912, homme passionné d'histoire qui, suite à de nombreuses recherches, écrivit l'histoire de St Léger et d'Authie. Il était aussi féru de fouilles archéologiques et découvrit en 1887 les "muches" de Naours, sorte de village creusé à 33 mètres sous terre avec ses rues, sa chapelle, ses chambres.

Jacques Cantrelle, né à St Léger les Authie en 1697, condamné aux travaux forcés pour faux saunage (contrebande de sel) fut envoyé en Louisiane où il fit fortune grâce à la culture de l'indigo. Au terme d'une vie particulièrement agitée, il devint gouverneur de la paroisse de St James Parish dont il fut le fondateur.

 

Historique de St Léger les Authie

20 mars 1789 - les doléances des habitants

Le blason de la commune

L'abbé Danicourt (1846-1912)

Des cousins en Louisiane !

Promenade au fil de l'Authie

 

 CCUEIL

 

le cimetière britannique de Couin

 

Authie et ses 300 habitants

 

TORISME

Chemins de randonnées sur place
Nombreuses visites et excursions :

  • Vallée de l'Authie
  • Château de Couin (2 km)
  • Cité Médiévale de Lucheux (10 km)
  • Circuit du Souvenir de la première Guerre Mondiale (15 km)

Villers Bretonneux, tragique épisode de l'offensive allemande sur la Somme

  • Albert et son musée des abris (18 km)
  • Les Muches de Naours (18 km)
  • Arras (beffroi, souterrain) 30 km
  • Amiens (cathédrale, vieux quartier Saint Leu, hortillonnages : jardins sur l'eau) 30 km
  • Péronne (historial de la Grande Guerre) 40 km
  • La baie de Somme 80 km
 

ASSOCIAIONS

La vie associative est très riche.
Les sociétés de chasse et de pêche organisent plusieurs banquets dans l'année.
Le club des loisirs se charge d'organiser les festivités du 14 juillet, de la Ducasse et de la Fête de Noël.
Les Amis de Léo des Sources renforcent les liens entre la commune et l'association des St Léger de France et d'Ailleurs.

le Courrier Picard - 20 juin 2009

 

 

EXPRESSIONS YPIQUES ET RECEES

 

La Grand'Rue, à St Léger les Authie

Voici un étang dans notre village.

 

MEMENO

  • Mairie : 03 22 76 56 85
  • Correspondante et coordinatrice de la région 3 :
    Marie-Josée Jacquemont
    03 22 76 41 92 - 06 42 11 26 08
    Jean-Pierre.Jacquemont@wanadoo.fr
  • Gîtes Ruraux au même n° 03 22 76 41 92
    remise de 10 % aux amis des St Léger
    toutes infos sur
    http://www.somme-tourisme.com
  • Ducasse (fête locale) le 3e dimanche d'août

le grand gîte

 

le petit gîte

 

En 2005, St Léger les Authie et St Léger les Domart s'unissent pour créer 4 Prêts-à-Poster :

Pour en savoir plus,

 

 

St Léger les Authie fait partie, depuis sa création le 1er janvier 2002, de la communauté de 61 communes du Pays du Coquelicot.
Pourquoi a-t-elle été baptisée "le Pays du Coquelicot" ?
Pour le savoir, cliquez sur l'image :

  

Ci-dessous une "Notice sur St-Léger-les-Authie" datée de 1885

le nom du village
St-Léger, autrefois et aujourd'hui
l'ancien château

les Fermes du Roi à St-Léger
l'ancienne église et la moderne
la commune

les coutumes
les rues et les lieux-dits

Ici, écrite en 1897 ou 1898 par M. Poiré, instituteur,

une monographie de la commune
cartes postales et photos anciennes

Là le travail de mémoire de Marie-Josée Jacquemont

l'exposition de 2006

l'école au fil du temps

la Grande Guerre au village

la 2e Guerre Mondiale au village

la guerre d'Algérie

vers la modernité

fêtes, distractions et coutumes

la vie associative

les activités dans le village

le patrimoine local

l'évolution de notre habitat rural

  

 St Léger les Authie a accueilli
à l'Ascension 2008
l'AG de l'Association des St Léger !
 
 

 

échanges entre St Léger les Authie et St Lager Bressac
avril 2009 - ils se lancent dans le RAID AFRI 4L
août 2014 - il sauve 4 voisins des flammes
juin 2015 - commémoration de la Grande Guerre
juin 2016 - terrible inondation
la fête au village
août 2011
août 2012
août 2013
août 2014
août 2015
août 2016
août 2017

des vues récentes du village

 

août 2015 - reportage du "Courrier de l'Escaut" (*)
(*) le plus ancien journal belge et le plus ancien journal de langue française du monde - ah ah !!!

 

 

David Lefèvre, d'Amiens, nous écrit en mai 2004 :

Baizieux se trouve à une vingtaine de km au sud de St Léger les Authie.

"Voici la tradition orale concernant Saint Léger à Baizieux (80) et dans sa région :
Saint Léger était hébergé par Leudèse, maire du palais mérovingien de Baizieux (la reine Bathilde y séjournait et a fondé l'Abbaye de Corbie, toute proche). Ebroïn voulut s'emparer du palais. Leudèse résista tant qu'il put et Saint Léger réussit à s'enfuir. Il rejoignit la voie romaine d'Amiens à Pas en Artois (d'où les vocables St Léger sur les églises proches) et monta vers le nord. Il se fit rejoindre par Ebroïn dans la forêt de Lucheux, où commença son martyre."

 

 

 

 

http://www.stleger.info